La nouvelle mouture de LibreOffice est sortie. Celle-ci tourne autour de quatre axes : amélioration de l'interface, fonctions supplémentaires pour le tableur, support accru de certains formats et meilleure compatibilité avec le cloud.

Vous ne savez pas ce qu’est LibreOffice ? Il s’agit de l’équivalent de Microsoft Office dans le domaine du logiciel libre. Cette suite bureautique, dérivée d’OpenOffice.org, constitue une alternative de choix pour celui qui souhaite avoir des outils de travail (traitement de texte, tableur, présentation, base de données, courrier, agenda…) sans avoir besoin de recourir à ceux de Microsoft.

Si l’on vous parle de cette suite bureautique aujourd’hui, c’est parce qu’elle fait l’actualité. En effet, elle vient de recevoir cette semaine une mise à jour d’importance (5.1) six mois après l’arrivée de la branche 5.0. Selon The Document Foundation, l’organisation qui gère le développement de LibreOffice, cette nouvelle mouture a été élaborée autour de quatre grands axes.

  • Une interface utilisateur redessinée pour faciliter l’utilisation de LibreOffice
  • Des fonctionnalités et des fonctions additionnelles pour le tableur
  • Une interopérabilité améliorée avec les fichiers OOXML
  • Lecture et écriture sur des fichiers hébergés dans le cloud

LibreOffice 5.1

Concernant l’interface, LibreOffice explique qu’un nouveau menu a été ajouté pour chaque application et que plusieurs icônes et commandes de menu ont été repositionnées selon les préférences de l’utilisateur De changement doit fournir un accès plus rapide et plus commode aux outils les plus utilisés.

Pour le tableur, LibreOffice dispose d’un nouveau moteur de formule pour Calc qui est en mesure de gérer les restrictions des références des tableaux structurés et des extrémités fixes des ancres de fin de ligne/colonne. L’interopérabilité avec les feuilles de calcul OOXML a été améliorée, tout comme celle avec ODF 1.2.

Côté interopérabilité, LibreOffice 5.1 offre un meilleur support pour les documents ayant un format propriétaire. Il s’agit d’un effort nécessaire pour que LibreOffice puisse travailler avec d’autres logiciels de productivité, dans la mesure où tout le monde n’utilise pas cette suite bureautique.

Quant au cloud, The Document Foundation explique que les fichiers présents sur des serveurs distants comme Sharepoint, Google Drive et Alfresco peuvent être désormais atteints depuis le menu Fichier, avec des options de lecture et d’écriture, sans avoir besoin d’ouvrir une fenêtre de dialogue.

Si vous voulez plus de détails sur cette mise à jour, sachez que le patch note complet et en français de LibreOffice 5.1 est disponible en ligne.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés