Microsoft avait l'habitude de donner peu, ou pas de détails, concernant les changements apportés par les patchs lors des mises à jour. Mais cela va changer. Depuis mardi, la firme de Redmond publie sur un site dédié l'historique complet et détaillé des modifications apportées à Windows 10.

En 2003, Microsoft a commencé à publier ses correctifs tous les deuxièmes mardis de chaque mois. Cette petite habitude a même un nom : Patch Tuesday (le mardi du patch en français). D’ailleurs, dès le mercredi, les développeurs de programmes malveillants profitaient de cette régularité digne d’un train SNCF d’une horloge suisse, pour attaquer les failles fraîchement corrigées. Par analogie, on surnomme donc ce jour Exploit Wednesday (le mercredi des failles de sécurité).

windows8patchtuesday_r1_c1_5

Lors d’une mise à jour de sécurité, les administrateurs système, les professionnels de la sécurité ou simplement les utilisateurs les plus curieux peuvent se rendre sur la référence spécifique d’un correctif pour connaître les changements. Mais Microsoft n’a jamais révélé d’informations concernant les modifications mineures relatives à l’expérience utilisateur au sein des applications.

Des mises à jour plus transparentes

Avec Windows 10, les mises à jour ont changé et s’installent automatiquement — sans aucune validation préalable de l’utilisateur, qui peut ainsi ne pas remarquer la mise à niveau. Qui plus est, les mises à jour sont susceptibles de modifier le comportement du système plus fréquemment que dans les précédentes versions. Dans les anciennes générations de l’OS, Microsoft publiait une grosse mise à jour ponctuelle contenant beaucoup de modifications. Sur Windows 10, la firme étale le déploiement des nouveautés au compte-gouttes,  à la manière de Google avec Chrome.

Un site qui contiendra l’historique des modifications apportées à l’OS

Mais hier, la firme de Redmond a profité du Patch Tuesday pour dévoiler un site qui contiendra l’historique des modifications apportées à l’OS. Sur ce site, les correctifs seront plus accessibles pour le grand public, et dans un format facile à lire, qui rappelle celui utilisé par les développeurs dans le journal des modifications de leurs applications sur le Google Play Store ou l’App Store. Une initiative bienvenue, dans la mesure où il est légitime pour l’utilisateur de savoir ce qui s’installe sur son ordinateur.

En plus des correctifs de sécurité, l’historique contient les modifications mineures apportées à l’OS, une chose qui était rarement documentée par Microsoft auparavant. Hier, pour la mise à niveau 10586.104, on apprenait par exemple que Microsoft a résolu le problème du mode InPrivate qui gardait en cache l’historique de l’utilisateur.

Microsoft prépare actuellement des mises à jour majeures sous le nom de code Redstone. On risque d’en apprendre plus à ce sujet lors de la conférence Build destinée aux développeurs en mars.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés