La police néerlandaise a commencé à faire dresser des aigles pour saisir des drones en plein vol.

C’est parfois proposé sur le ton de l’humour, mais c’est pris très au sérieux aux Pays-Bas. La police néerlandaise a publié ce week-end sur Youtube un reportage vidéo dans lequel elle explique avoir confié à une organisation nationale de fauconniers, Guard From Above, le soin de dresser des aigles pour capturer des drones en plein vol.

La police des Pays-Bas estime en effet que les vols de drones sur les zones interdites est un véritable fléau, et qu’il lui faut trouver la solution la plus sûre possible pour faire respecter la loi dans l’espace aérien. L’utilisation des aigles viendrait ainsi s’ajouter à d’autres remèdes beaucoup plus technologiques, tels que les lasers, les brouilleurs, les tirs à la carabine, ou encore les filets utilisés pour neutraliser les engins volants non-autorisés. Mais contrairement à toutes ces solutions-là, l’aigle aurait pour avantage de savoir capturer sa proie en plein vol et la mettre en sécurité lors du retour au sol, ce qui n’est pas le cas des méthodes actuelles qui tendent à faire chuter le drone sur la foule, au risque de blesser la foule.

Selon IEEE, la police néerlandaise explique dans cette vidéo qu’elle a décidé de laisser quelques mois à Guard From Above pour dresser des aigles à cette tache, et réaliser une évaluation de la possibilité de les déployer en conditions réelles.

L’une des principales difficultés est toutefois d’assurer la sécurité des aigles eux-mêmes face aux hélices des engins qui pourraient facilement les blesser. La vidéo ne montre qu’un seul type de drone utilisé, un FPV Spyrit, mais les rapaces devront savoir adapter leur approche à tous les types d’engins volants. Des protections pour leurs pattes seraient à l’étude.

On se souvient qu’en 2015, une vidéo avait fait le tour du monde, qui montrait un aigle d’Australie abattre un drone sans ménagement :

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés