L'an dernier, Google a failli perdre le contrôle de son nom de domaine principal. La personne qui a réservé l'adresse pendant quelques instants a depuis reçu une récompense de Google en forme de clin d'œil.

Vous vous en souvenez peut-être : l’an dernier, Google a brièvement perdu le contrôle de son nom de domaine principal (www.google.com). Pendant une minute, l’un de ses ex-salariés a pu réserver l’adresse pour un montant dérisoire — à peine 12 dollars ! —, alors que sa valeur réelle s’élève sans doute en millions de dollars.

Google.com a failli changer de main.
Google.com a failli changer de main.

Par chance pour la firme de Mountain View, la réservation effectuée par cet ancien employé avait été détectée très rapidement puisque la transaction était passée par le service Google Domains. La transaction a ainsi pu être annulée immédiatement. évitant ainsi une mauvaise surprise au géant du web.

En effet, s’il était passé par un autre bureau d’enregistrement, la procédure de récupération aurait pu prendre du temps. Et s’il avait eu de mauvaises intentions, le nouveau propriétaire de l’adresse web aurait pu ainsi avoir assez de temps pour bidouiller les réglages DNS du domaine pour nuire aux services attachés à www.google.com.

Une récompense en guise de clin d’œil.

Ce que ne disait pas cette histoire en revanche, c’est le volet financier qui a eu lieu entre Google et l’ancien employé. Cet « oubli » est réparé. Dans un billet de blog revenant sur l’actualité 2015 de Google en matière de sécurité informatique, la firme américaine indique avoir versé très exactement 6 006,13 dollars à son ex-salarié.

Pourquoi une telle somme ? Ceux qui connaissent le leet speak l’auront deviné : il s’agit d’un clin d’œil au nom de Google, mais en utilisant des caractères inhabituels pour l’écrire. Une récompense qui a toutefois été doublée lorsque l’entreprise américaine a appris que son ex-salarié en a fait don à des organismes de charité.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés