Microsoft a déployé une nouvelle fonctionnalité de Cortana, pour l'instant réservée aux États-Unis, qui permet à l'intelligence artificielle de détecter les engagements pris dans les emails (« Je te rappelle »), pour les rappeler.

Qui de Google Now, Siri ou Cortana aura le droit de lire vos emails et les passer à la moulinette de l’intelligence artificielle sur des serveurs distants, pour savoir ce que vous y racontez et en tirer des conclusions sur vos besoins ? Google, Apple et Microsoft se livrent actuellement bataille autour des assistants personnels virtuels, et rivalisent d’imagination pour que vous confiez une part de votre vie privée et professionnelle à leurs robots.

Google avait ainsi été le premier à récupérer des factures dans les emails pour éviter les impayés, pré-remplir l’agenda grâce aux rendez-vous pris, détecter les réservations de train, d’avion ou d’hôtel, etc.

Dans cet esprit, Microsoft a annoncé lundi l’arrivée d’une nouvelle fonctionnalité dans Cortana. Désormais, l’assistant virtuel intégré à Windows 10 est capable d’analyser les emails pour voir les promesses que vous faites, et vous rappeler de les tenir.

Si l’on en croit les explications de Microsoft, son intelligence artificielle peut désormais « reconnaître automatiquement lorsque les gens s’engagent les uns envers les autres dans des emails, et fournir des rappels ».

Une coopération plus étroite avec Microsoft Research

Si vous échangez des emails avec des amis pour organiser une fête le samedi soir et que vous vous engagez à apporter les pizzas, Cortana saura vous le rappeler pour que vous ne ruiniez pas la soirée. Il faut simplement que les échanges de courriels et les formulations dans les phrases soient suffisamment précis pour que l’assistant comprenne le lieu, la date et l’objet du rappel à créer.

La fonctionnalité avait été développée à titre expérimental par Microsoft Research. Elle a finalement été rapidement intégrée au produit par les équipes de Cortana, ce qui est une manière relativement nouvelle de faire les choses chez Microsoft. La coopération entre les chercheurs et les équipes produits, classique chez Google ou Facebook, a en effet été impulsée par Satya Nadella dans le cadre de sa nouvelle stratégie orientée données, et de la réorganisation de l’entreprise.

Auparavant, Microsoft Research et les équipes de produits de Microsoft étaient deux univers hermétiques, le laboratoire de R&D étant considéré comme une source de recherche fondamentale qui ne devait pas être bridée par des impératifs marketing. Désormais, et surtout depuis l’intégration de la traduction simultanée dans Skype (d’abord présentée en 2012 par Microsoft Research), recherche et production travaillent beaucoup plus étroitement, pour ne plus être en retard dans le déploiement commercial de nouvelles technologies.

Pour le moment, la nouvelle fonction de Cortana n’est disponible qu’aux États-Unis, dans la version anglophone. Elle devrait néanmoins être étendue à d’autres langues lorsque les moteurs d’analyse linguistique auront été affinés.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés