Au cours des derniers mois, les solutions de clients e-mail n’ont pas manqué. J’ai changé quatre fois de clients email en 3 ans : Acompli, Sparrow, Inbox et dernièrement Mailbox. Dropbox, qui l’avait acquis en 2013, a décidé de le fermer. Quatre clients, trois ans. Quelque chose cloche avec l’email. Timyo a peut-être la solution.

L’erreur fatale de toutes les technologies d’emails est simple à comprendre : elles veulent nous aider à collaborer et à communiquer. Mais nous n’avons pas besoin de la technologie pour communiquer, simplement pour apprendre à mieux communiquer. Voilà où se trouve l’enjeu.

D’un côté, il y a la forme. En effet, l’email est vieux (on l’évoque dès 1965 mais c’est en 1971 qu’il aurait vu le jour), or depuis il a peu évolué : on retrouve les destinataires d’un côté, le sujet de l’email, le contenu et bien entendu l’expéditeur. En gros, il répond à deux questions : Qui (« To : » et « From : ») et Quoi (« Subject : » et « Message : »). Le reste, il faut le chercher dans le contenu de l’email, et cela demande du temps. Est-ce que cet e-mail est urgent ? Qu’est ce que l’expéditeur attend de ma part ? Une réponse ? Quand ? Ce manque de détails est la source d’énormes quiproquos. Vous en avez sans doute en tête.

Nous passons 111 jours par an sur nos emails

De l’autre côté, il y a le fond. En effet, le courrier électronique est asynchrone. Qu’est ce que cela signifie ? La réponse à votre email n’est pas immédiate, contrairement aux messageries instantanées. C’est ce qui rend le traitement de vos e-mails si chronophage, et si compliqué.

Bref, l’email a été pris pour acquis et complètement négligé. Pourtant, il n’est pas mort. Je passe la moitié de mes journées à envoyer des e-mails. Une étude du Harvard Business Review a calculé que nous passions 111 jours par an sur nos emails.

Imaginez maintenant que l’on gagne 10 à 30 % du productivité grâce à des outils pour nous apprendre à communiquer. C’est là qu’intervient Timyo qui introduit, en premier lieu sur iOS, un certain nombre de fonctions censées réparer l’email. Créé par plusieurs Français, Timyo est une startup globale : une équipe marketing en Floride, des dirigeants en Californie, des designers à New-York ou encore des développeurs en Biélorussie. Rien d’anormal en 2016.

Partons donc de ces « 111 jours », imaginons gagner 10 % de productivité. Au total, nous gagnerions 2 semaines. C’est bien mieux que le temps et l’eau économisés à faire pipi sous la douche. Nous gagnons en productivité, et nous sauvons la planète par la même occasion (oui, imaginez toute l’énergie gagnée et le nombre d’e-mails économisés).

Un e-mail en trois dimensions

Alors, comment ? Pour Timyo, l’email est incomplet. Il lui manque une notion importante : « Quand ». En effet, nous ne savons pas si l’email reçu est urgent, et s’il nécessite donc une réponse urgente. Avec ce simple constat, Timyo a compris qu’il pouvait facilement apporter une solution. Rien de nouveau au premiers abords, Mailbox permet de trier facilement ses e-mails, et Boomerang (un plugin pour Gmail) permet d’automatiser un certain nombre d’actions, comme l’email de rappel. Timyo va encore plus loin, en mêlant e-mail, to-do list et calendrier.

Vous pouvez donc traiter vos courriels en fonction des priorités. Des couleurs vous aident à vous y retrouver.

Timyo

Lorsque vous envoyez un e-mail, vous pouvez annoncer à votre destinataire si l’email nécessite une confirmation urgente, ou s’il ne nécessite aucune réponse. Pour rajouter cette notion à votre e-mail, c’est assez simple, un bouton se trouve en haut à droite de l’e-mail. Comme si vous ajoutiez un rendez-vous.

Le tri des e-mails est rapide, le swype à gauche dévoile trois fonctions classiques, comme la suppression, les fonctions à droite, permettent de donner des priorités aux e-mails, des notions de date afin de mieux les traiter ensuite.

Timyo2

Tout cela vous permet de transformer rapidement votre client mail en to-do list. Les onglets « Today » et « Later » listent ainsi tous les e-mails à traiter. Si vous envoyez un email à un destinataire en lui notifiant que vous attendez une réponse telle jour, vous pourrez ainsi le relancer le jour J.

Timyo a donc décidé de ne pas se ranger du côté de l’algorithme

Timyo a donc décidé de ne pas se ranger du côté de l’algorithme, mais de proposer une solution humaine. L’idée est de modifier ses habitudes en apprenant à mieux traiter ses e-mails, d’une manière qui est bénéfique pour les expéditeurs et les destinataires.

Pour le moment en phase de beta test (demandez votre accès), Timyo ne prend en compte qu’un seul compte d’e-mail, uniquement sur iOS et pour Gmail. Heureusement, ils ont pensé à développer un plugin Chrome pour pouvoir retrouver l’essentiel de ses e-mails classés, comme il faut.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés