La Chine est à la fois le plus gros marché automobile du monde, et le pays qui pollue le plus sur la planète. Un marché intéressant pour Tesla Motors qui compte implanter une usine dans le pays pour profiter de la bonne croissance du secteur des véhicules électriques.

La Chine vit depuis plusieurs années un véritable boom automobile favorisé par l’augmentation du pouvoir d’achat de la population. Cependant, les taux de pollution dépassent parfois plus de 20 fois les normes recommandées par l’OMS. La Chine est d’ailleurs le plus gros pollueur de la planète puisqu’elle produit un quart des émissions mondiales de gaz à effet de serre.

Pékin, en janvier 2013
Pékin, en janvier 2013

Pour résoudre ce véritable casse-tête chinois qui coûterait la vie à 4 000 personnes par jour dans le pays, l’Empire du Milieu a mis au point un système de loterie pour obtenir une plaque minéralogique. Il faut avoir beaucoup de chance puisqu’à la loterie de décembre seul un Pékinois sur 200 a obtenu le fameux sésame qui permet de s’acheter une voiture et de la faire rouler. Depuis 2011, 3,5 millions de candidats ont tenté leur chance mais 380 000 seulement ont gagné le droit de faire circuler leur véhicule, et les chances sont de plus en plus nulles. C’est le même problème à Shangai où en plus d’une loterie, il faut même payer sa plaque aux enchères !

une opportunité pour Tesla

Mais pour encourager à rouler propre, les véhicules électriques sont épargnés par ces réglementations et le marché profite d’une croissance de 300 %. Du coup, la Model S de Tesla se vend bien en Chine. Rien que l’année dernière à Hong Kong — la ville qui compte le plus de Superchargers du pays (42 pour un total 340 en Grande Chine) — la voiture électrique de Tesla compte pour 80 % des ventes de voitures électriques, soit 2 221 voitures. À l’échelle de l’entreprise, cela correspond à 4,39 % des livraisons. À Hong Kong, les enregistrements de voitures électriques ont enregistré une croissance de 270 % de 2014 à 2015.

tesla-model-s-in-china

Elon Musk, le très médiatique patron de Tesla Motors a donc annoncé à l’aube de sa participation au forum technologique de Hong Kong que sa société est en train de chercher un partenaire et un lieu pour implanter une usine en Chine.

On ne connait pas beaucoup de détails à l’heure actuelle, mais la société qui, selon Musk « réussit plutôt bien » en Chine continentale, doit sûrement chercher à réduire les coûts de production et taxes d’importations. Cela sera sûrement nécessaire afin de percer dans le plus gros marché automobile du monde quand on sait que la Model S coute 106 000 $ en Chine, soit beaucoup plus qu’aux États-Unis. Musk ne cache donc pas ses ambitions pour ce marché, et il a par ailleurs affirmé que la Model X arriverait en Chine dès cette année.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés