Est-ce de mauvais présage pour la voiture Apple, qui n'est plus qu'un secret de polichinelles ? Le responsable du projet Apple Car serait sur le point de quitter la firme de Cupertino.

C’est une contrariété pour Apple, dont les ambitions dans l’automobile sont désormais connues à défaut d’être officialisées. Après seize ans au sein de la compagnie, Steve Zadesky va quitter le navire, selon une information du Wall Street Journal. Or, l’intéressé pilotait depuis au moins deux ans le programme de voiture électrique de la firme de Cupertino.

Ni Apple ni Steve Zadesky n’ont souhaité commenter l’article du journal américain. Mais une source indique que ce départ se fait pour des raisons personnelles. Ni la gestion du projet ni les compétences de Steve Zadesky ne seraient en cause. Toujours selon le quotidien, celui-ci se trouverait encore chez Apple — sa date de départ n’est pas encore connue avec certitude.

Steve Zadesky
Steve Zadesky

Les indices d’une Apple Car

Même s’il n’a pas été officialisé, le projet d’une voiture électrique par Apple est quasiment devenu de l’ordre de la certitude, tant le faisceau d’indices est grand. Le recrutement d’ingénieurs chez Tesla Motors, les fuites dans la presse, l’embauche d’un expert du secteur, le démarchage chez la concurrence ou encore l’acquisition de noms de domaine… difficile de croire que tout ça ne concerne « que » CarPlay, l’OS développé par Apple pour les voitures.

L’industrie automobile elle-même ne doute pas des ambitions d’Apple. Le fondateur de Tesla Motors, Elon Musk, a ainsi confié à la BBC qu’il lui semblait « évident » que la firme préparait son entrée dans le secteur. « C’est plutôt difficile de cacher quelque-chose lorsque vous embauchez plus d’un millier d’ingénieurs pour le faire », s’est-il amusé.

Aux dernières nouvelles, le véhicule conçu par Apple pourrait sortir d’ici 2019. Ce qui laisse à penser que sa présentation arriverait un an ou deux auparavant.

Crédit photo de la une : Jan Vašek

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés