Jide, l'entreprise derrière Remix OS était accusée de violer des licences GPL et Apache. Nous les avons contacté afin de clarifier la situation.

Nous vous avions parlé lors du CES 2016 de Remix OS, le système qui transforme Android en OS de bureau. Eh bien Jide, l’entreprise derrière l’OS était ces derniers jours sous le feu des critiques. En cause, un article publié sur The Linux Homefront Project où l’auteur affirme que Jide a violé les licences GPL et Apache.

à qui la faute ?

L’auteur de l’article a remarqué que l’utilitaire « Remix OS USB Tool » fourni par Jide pour créer une clé USB bootable de Remix OS était en fait une version rebrandée de UNetbootin, un utilitaire libre très populaire disponible sur Windows, Mac et Linux. En soi, la licence GPL encourage la modification de logiciel pour son propre usage. Le problème vient ici du fait que Jide a omis de publier le code source et de spécifier la liste des modifications effectuées.

Geza Kovacs (L’auteur de UNetbootin) a cependant commenté sur l’article de Linux Homefront que Jide a « simplement suivi les instructions de modification listées sur le wiki [de UNetbootin]. »

Y1450438285747_en2-1

Mais l’auteur de l’article ne s’arrête pas là, affirmant que Remix OS (qui est basé sur le Projet Android-x86) viole la licence Apache, qui demande que «  tout fichier modifié comporte une notice faisant état des changements du dit fichier ». L’auteur continue en déclarant qu’il ne trouve pas sur le site officiel du projet Remix OS de crédit à l’égard de Android-x86.

Dans son article, il reprend par ailleurs une déclaration de Jide qui, sur son forum, répond à la question de savoir si le code de Remix OS est ouvert. « La réponse est non. Vous n’êtes pas un partenaire de Jide. Remix OS n’est pas open source  »

Un bon rattrapage

Nous avons donc contacté Jide afin de connaître leur position concernant ces déclarations. L’entreprise nous a répondu qu’elle avait bien pris note des remarques effectuées par l’auteur et la communauté. « Nous avons très rapidement publié et modifié les parties qui doivent être open source sur GitHub pour s’assurer de respecter les licences en question », ont-ils affirmé.

L’employé de Jide qui nous a répondu a confirmé que le code source de son outil de création de clé USB a été rendu public à la suite de l’article. Il a ajouté que l’entreprise possède l’accord complet des équipes derrière Android-x86 pour publier Remix OS pour PC et que le projet était clairement crédité sur la page de Remix OS.

H1450438286305_en-1

Cependant, cette affaire a permis à Jide de réaliser qu’elle avait mal compris le fonctionnement de la licence du projet Android-x86 dont certaines parties sont sous Apache et d’autres sous GPL. La firme nous a donc confirmé qu’elle allait commencer à distribuer publiquement les parties concernées de son code avec effet immédiat. De plus, l’entreprise libérera toutes modifications faites aux parties open source du code comme celles qui touchent au kernel et cela le plus rapidement possible.

En définitive, si l’auteur de l’article a peut-être tiré des conclusions hâtives concernant des violations de licences, cela n’a pas été entièrement inutile. Jide a pu en profiter pour se rattraper et rendre public ce qui devait l’être. La firme a également pu revoir sa compréhension du système de licence Android et en a profité pour rendre publique certaines parties du code dont l’auteur de l’article ne parlait même pas. L’article de The Linux Homefront Project a depuis été mis à jour pour faire état de ces modifications.

Voilà, somme toute, une histoire qui finit bien.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés