Audi imagine un système qui connectera le bracelet ou la montre high-tech du conducteur à la voiture, afin de surveiller son bien-être et sa santé.

Imaginez une seconde : vous êtes coincé depuis vingt bonnes minutes dans les bouchons et vous sentez bien que c’est parti pour durer. Vous n’aviez qu’une hâte : rentrer chez vous après votre journée de boulot. Au lieu de quoi, vous devez composer avec les interminables bruits de klaxon manifestant l’agacement des autres automobilistes. Assurément, tout cela n’est pas très bon pour votre tension.

Imaginez alors que votre voiture, percevant une montée de stress dans votre métabolisme, intervienne pour vous relaxer et rendre la situation plus confortable. Comment ? En faisant vibrer le siège pour vous masser, en ajustant la température de l’habitacle, en proposant du divertissement ou en établissant une lumière d’ambiance. De la science-fiction ? Pas tout à fait. Au CES 2016, Audi a dévoilé des projets en ce sens.

Audi FitDriver

L’idée, en fait, est toute simple.

Il suffit juste de connecter le bracelet high tech porté par le conducteur au véhicule, afin que celui-ci puisse connaître son état de bien-être. Le bracelet (cela pourrait aussi être une montre, si elle dispose des capteurs adéquats) mesurerait le rythme cardiaque et prendrait la température corporelle. La voiture, de son côté, aurait ses propres instruments pour analyser la respiration du conducteur et sa façon de conduire.

En poussant le principe plus loin, Audi pourrait croiser les informations collectées au niveau du conducteur avec des indications météorologiques et de circulation routière. Si la voiture perçoit que le conducteur n’est pas dans les meilleures dispositions qui soient, elle pourrait suggérer aussi un autre parcours ou de faire une pause. L’idée pourrait aussi être employée pour repérer l’endormissement au volant ou un état d’ivresse.

Un système qui cherche le bien-être du conducteur et peut intervenir en cas d’urgence.

Évidemment, à condition que le conducteur conserve son bracelet, car les senseurs de la voiture pourraient être insuffisants pour surveiller précisément son état de santé. Mais l’on imagine sans peine les atouts d’un tel système, baptisé FitDriver, qui pourrait même potentiellement repérer une crise cardiaque et déclencher une intervention des secours, en signalant la position GPS de la voiture. Les idées, en somme, ne manquent pas.

La technologie imaginée par Audi est pour l’heure à un stade encore préliminaire et il faut s’attendre à ce qu’elle se diffuse d’abord dans les voitures luxueuses de la marque. De plus, des questions sur la confidentialité et la protection des données personnelles (il s’agit tout de même d’éléments de santé) ne manqueront pas d’être soulevées.

Retrouvez toutes les annonces du CES 2016 sur notre page dédiée !

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés