Tim Cook l'a affirmé : il ne veut pas fusionner le monde de l'iPad et celui du Mac.

Tim Cook avait fait sensation dans la presse la semaine dernière en affirmant qu’il ne voyait pas pourquoi on achèterait un ordinateur portable aujourd’hui alors que l’iPad Pro est désormais disponible. Cela avait entraîné une réflexion assez générale autour de la possibilité d’une fusion entre l’iPad Pro et le MacBook d’ici quelques années, le premier devenant aussi puissant et versatile que les différents modèles de la gamme du second. Et pourtant, Tim Cook l’a assuré aujourd’hui : il n’en veut pas.

« Nous pensons vraiment que nos clients ne veulent pas d’une fusion entre le Mac et l’iPad. Ce que cela ferait, ou ce que nous craignons que cela puisse faire, c’est que l’expérience avec le produit ne serait pas à la hauteur de ce que veut le public pour chacun des produits. Nous souhaitons donc faire les meilleures tablettes tactiles du monde et les meilleurs Mac du monde (pas difficile, ndlr). Mettre les deux ensembles nous fera échouer sur les deux fronts. Nous commencerons à compromettre nos engagements.  », a-t-il affirmé à Independent.ie.

Un discours rassurant qui rejoint à peu près la vision d’un Steve Jobs qui avait utilisé la métaphore de la voiture et du camion pour caractériser ses produits conçus pour des utilisateurs avancés : les professionnels ont besoin de camions, mais le commun des mortels se contentera bien d’une voiture. Il ne sera donc pas envisagé à moyen terme une fusion des deux univers et ce qui était plus inquiétant pour l’ergonomie générale des produits, des deux systèmes d’exploitation.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés