Disponible sous forme d'application, Popcorn Time ne parvient pas à émerger en version web. Après une première initiative fermée ce printemps, un second projet vient de s'arrêter net.

Aussitôt apparu, aussitôt disparu. BrowserPopcorn.xyz n’aura pas fait long feu. En effet, le site web, qui promettait de diffuser gratuitement des films en streaming — et bien sûr en toute illégalité — directement dans le navigateur, a tout simplement fermé ses portes. Et d’après le message laissé en page d’accueil, c’est la Motion Picture Association of America (MPAA) qui est à l’origine de la manœuvre.

Dans les faits, BrowserPopcorn.xyz est un projet qui rappelle furieusement une initiative similaire apparue ce printemps et qui a aussi tiré sa révérence. Et pour cause, les deux sites cherchaient à fournir une expérience comparable à celle proposée par Popcorn Time, mais sans devoir passer par une application dédiée. L’idée, en somme, était de faire comme Netflix, mais en se passant de la moindre autorisation.

browser-popcorn

Une version de Popcorn Time dans le navigateur, ne dépendant d’aucun plugin

Selon nos tests, le site fonctionnait en HTML5. Aucun plugin n’était a priori nécessaire pour lancer une vidéo (alors que Netflix réclame la présence de Silverlight, par exemple). Cela étant dit, l’expérience a tourné court : aucun film listé sur BrowserPopcorn.xyz n’a pu s’afficher correctement. L’animation de chargement tournait dans le vide, pendant de longues minutes, sans qu’aucune séquence n’apparaisse à l’écran.

En comparaison, l’autre projet, baptisé PopcornInYourBrowser.net, s’en sortait mieux. Même si des films n’étaient pas diffusés, d’autres parvenaient quand même à se lancer. La qualité du streaming était alors variable : la transmission était impeccable pour certains longs-métrages, tandis que d’autres montraient assez nettement les limites du projet, avec des ralentissements à répétition, nuisant la qualité de la lecture.

La disparition manifeste de BrowserPopcorn.xyz n’est pas surprenante. Devant le succès important de l’application Popcorn Time et de ses nombreux avatars, les titulaires de droits s’organisent pour empêcher les internautes d’y accéder. Cela s’est par exemple vu en Italie, où le tribunal correctionnel de Gênes a ordonné le blocage de l’accès à plusieurs sites qui diffusent des copies du logiciel Popcorn Time

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés