L'entrée de gamme Arduino se modernise et utilise désormais un SoC Intel, le fameux Curie présenté un peu plus tôt dans l'année.

On ne présente plus la carte Arduino, un circuit imprimé épaulé par un micro-contrôleur qui permet à quelqu’un qui aurait beaucoup de bonne volonté et peu de formation en électronique de faire ses premiers pas dans cet univers. Le tout, pour quelques dizaines d’euros seulement. Depuis son lancement en 2005, ce projet italien a connu plusieurs versions qui ont amélioré tour à tour les composants et les possibilités de la petite bête tout en gardant ce qui a fait son succès : un environnement de programmation accessible et une compatibilité avec des tas de composants pour multiplier les usages.

Quand nous avons vu les SoC Intel Curie débarquer sur le marché un peu plus tôt dans l’année, c’est d’ailleurs à Arduino qu’on a d’abord pensé. Le géant américain vient de donner des précisions sur la concrétisation de cette idée : une nouvelle version d’Arduino qui sera vendue sous le nom de Genuino 101 en-dehors des États-Unis. Disponible au premier trimestre 2016 et ne coûtant pas plus de 30 euros, la carte d’entrée de gamme embarquera en plus du SoC Intel Curie un accéléromètre, un gyroscope et pourra communiquer avec un ordinateur via Bluetooth.

Arduino_Packaging

«  En nous associant avec Arduino, nous apportons toute la puissance Intel à toute une nouvelle génération de makers  », a déclaré le vice-président et directeur général du New Technology Group d’Intel pour commenter la sortie. Et cette nouvelle génération, ce sont avant tous les jeunes écoliers qui pourront mettre les mains dans l’électronique et la programmation si leur établissement fait partie du programme CTC, une idée ambitieuse et nécessaire pour moderniser les programmes scolaires en amenant des disciplines technologiques très tôt dans le cursus. Démarré à Madrid puis étendu à d’autres régions espagnoles, ce programme propulsé par Arduino et épaulé aujourd’hui par Intel s’est installé l’an passé en Équateur et en Suède.

Actuellement, les Arduino entrée de gamme comme le Uno tournent avec un SoC ATmega328P construit par Atmel et équipé d’un processeur cadencé à 16 Mhz. Vous feriez donc mieux d’attendre début 2016 si vous souhaitez vous lancer.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés