L'AdaWeek se déroule en ce moment en France et elle porte des valeurs essentielles pour l'avenir de notre société.

Jusqu’au 18 octobre, en France, c’est l’AdaWeek. Porté par Charlotte de Broglie, présidente de l’association éponyme et soutenu par la Fonderie l’Agence Numérique d’Île-de-France, cet événement est profondément symbolique : un hommage à Ada Lovelace, qui est la première femme à avoir créé un programme informatique au dix-neuvième siècle. Mais au-delà du symbole, c’est surtout l’occasion de lancer des discussions sur la place des femmes dans les métiers des nouvelles technologies et dans les entreprises du numérique. Un enjeu pour la société absolument nécessaire en 2015.

Comment imaginez-vous les personnes qui font de la recherche scientifique ? Comment imaginez-vous les ingénieurs qui travaillent dans la programmation, le développement ? Comment imaginez-vous les personnes qui fondent des start-up ? Avez-vous déjà vu les chiffres qui concernent les femmes dans le secteur des nouvelles technologies et des sciences ?

Ils sont importants car ils montrent qu’infiniment trop peu de femmes influencent le développement de produits ou la stratégie d’entreprise. En plus d’être préjudiciable aux femmes, cet état des choses issu d’un statu-quo culturel jamais véritablement remis en cause est mauvais pour les affaires. Des études montrent que les entreprises qui ont établi la parité en principe possèdent une connaissance du marché et des approches pour résoudre les problématiques d’entreprise bien plus efficaces, avec à la clé une hausse des ventes, bien plus de clients et une plus grande part de marché que leurs rivaux.

La première étape est de reconnaître qu’il y a un problème. C’est un problème de culture, consciemment ou inconsciemment appliqué dans nos entreprises : les preneurs de décision font preuve de comportements récurrents qui empêchent les femmes d’intégrer des secteurs comme celui des nouvelles technologies et des sciences, mais aussi d’accéder à des postes de responsabilité. C’est cet archétype, devenu tellement présent, qui se montre dans la série Silicon Valley de HBO : elle met en scène une start-up stéréotypée qui emploie seulement des hommes.

Pour tout cela, l’AdaWeek est une manifestation très importante pour redéfinir les logiques dépassées du monde du travail.

Ada Lovelace
Ada Lovelace

Même si les géants de la Silicon Valley essaient de corriger le tir en pratiquant une politique de recrutement qui vise la parité absolue sous quelques années, très récemment, Sarah Sharp a annoncé qu’elle quittait la communauté en charge du kernel Linux : « Je me suis finalement rendu compte que je ne pouvais plus contribuer à une communauté qui certes me respecte techniquement, mais où je ne pouvais pas réclamer du respect personnel ». Cela n’est évidemment pas le seul conflit au sein du consortium, mais cela reste un exemple important.

Et quelle est l’évolution ? Dans un autre milieu, en 2011, la journaliste Leigh Alexander écrivait déjà qu’elle avait plus qu’assez d’être considérée comme une « femme qui joue aux jeux vidéo » avant même qu’on la considère comme une « personne ». Les exemples sont multipliables à l’infini et les choses ont malheureusement peu changé aujourd’hui.

Un peu plus tôt dans l’année, je suis tombé sur ce classement proposé par Human Coders : il liste les 100 développeurs francophones les plus suivis sur Twitter. Sur ces 100 profils sélectionnés, on trouve seulement trois femmes, dont une anglophone. Alors certes, les tops ne changeront pas le monde, mais tant que ces classements, suivis et lus, ne feront pas plus d’effort pour rétablir une image juste et paritaire de la société, il sera difficile d’avancer et surtout, de donner des modèles féminins à suivre.

Si cette situation vous agace autant que nous, peut-être faudrait-il commencer par se renseigner sur plusieurs femmes françaises influentes dans les sciences, les nouvelles technologies et la presse spécialisée. Sans prétendre à l’exhaustivité, cette petite liste peut-être un début :

 

Marjolaine Grondin
Passionnate entrepreneur – Cofounder currently accelerated @ LeCamping – teacher Love , and .

Roxanne Varza
Anciennement startup lead /. cofounder & paris. ex techcrunch france editor . epilepsy advocate.

Chloé Woitier
Journaliste Médias (presse, web, radio, édition & éco du jeu vidéo) . Ce compte ne tient (vraiment) pas son angle.

Lydie Roure
Marketing and Communication Manager at iskn – Discover the Slate, the Smart Drawing Pad –

Laure Renouard
Journaliste high-tech, mi-geek, mi-raisin ! Responsable éditoriale chez @twandroid.

Anaïs Richardin
Rédactrice en chef ex

Elise Nebout
Manager . Former journalist

Lola Brégonzio-Rozier
Docteur en environnement, spécialisée en de l’

Andréa Fradin
Journaliste des autoroutes de l’information | Ex Slate, Owni, Libé

Céline Lazorthes
Founder & damn passionate CEO – Angel – Board member

Lucie Ronfaut
Journaliste au . J’écris sur l’économie et les humains dans le numérique.

Alice Zagury
CEO

Angélique Zettor
Co-founder & Co-Ceo Genymobile

Mounia Rkha
VC Seed Club – Co-founder of

Camille Gicquel
Rédactrice en chef ex

Julie de Pimodan
Founder – formerly – MIT innovator under 35

Nadia Jacoby
Vice-présidente & de Economiste, spécialiste d’industrielle

Bénédicte de Raphélis Soissan
Founder & CEO

Marion Hayoun
Ingénieur Android formé à l’ECE Paris, actuellement développeur chez Sidereo et membre du Paris Android User Group

Pauline Pham
Design, Marketing & Digital & |

Catherine Barba
Mamie du Web, French Entrepreneur and Angel Investor, just moved to NY …corsica queso y rock n’roll !

Marjolaine Fortier
Happy tweep · Ex-Yahoo ! · Geekette éhontée · Webivore dingue du web webbeux · Je tweete pro, et parfois pas du tout ·

Stéphanie Chaptal
Freelance IT and consumer electronic writer /Journaliste IT et EGP Scifi & books lover /aime la SF et les livres / mère parisienne de

Mathilde Colin
LEGO builder. Co-founder & CEO (YC S14)

Marie Dehayes
Head of Design & UX

Cécile Brosset
Director of Development @Innovation, Head of Bpifrance Le Hub at Bpifrance

Marie Ekeland
VC . Co-President. Board member ,.

Marion Sabourdy
Science writer & museogeek / Work & have fun with by ~  

Axelle Lemaire
Secrétaire d’Etat au Numérique

Audrey Garric
Chef adjointe du service/ du Monde. Spécialiste climat, pollution, énergie, pangolins. Mes tweets sont en poils de yak.

Philothée Gaymard
Journaliste chez , auteure du Vintage chez , de la photo aux heures perdues.


Car la question reste simple : quelle est la transition numérique dont nous parlons tous les jours si elle ne s’accompagne pas de changements forts vers plus d’égalité dans la société et dans le monde du travail ?

Vous pouvez vous inscrire à l’AdaWeek ici.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés