Du 6 avril 2010 à aujourd'hui, Xiaomi a réussi en un temps record à s'imposer comme nouveau géant chinois et sans même s’installer en Occident, a réussi à s'imposer comme un des plus gros constructeur tech du monde.

le petit lapin chinois

Xiaomi, avant d’être un des plus gros vendeurs de smartphone du monde, c’est d’abord une toute petite entreprise financée sur fonds public par Singapour. Puis un système d’exploitation mobile dérivé d’Android : MIUI, largement disponible pour les téléphones Android de 2010. La qualité de MIUI va commencer à construire une communauté dévouée autour de la marque.

L’année d’après, le premier téléphone Xiaomi voit le jour, le Mi 1 avec MIUI installé d’office. Bien entouré de sa communauté MIUI, le téléphone qui offre un très bon rapport qualité/prix se vend facilement.

Année après année, la gamme s’étoffe, Mi 2, RedMi, Mi Note, MiTV, MiBand : progressivement Xiaomi construit un écosystème cohérent autour de ses produits. Et s’installe autant dans le matériel que sur les services, à la fois constructeur de téléphone et de télé, il vend aussi des forfaits téléphoniques, des services bancaires…

devenu grand dragon chinois

L’année 2013 marque un tournant pour la marque qui commence a avoir un large écho à l’international où elle est surnommée « l’Apple chinois ». En effet, l’équipe dirigeante chinoise accueille alors un ancien puissant dirigeant de Google : Hugo Barra. La légitimité internationale de la marque se construit grâce à la réussite économique de l’entreprise et la pertinence de ses produits.

Le MiBand, rare produit commercialisé en Occident par Xiaomi, bracelet connecté à petit prix et fonctionnalités éprouvées, imposer la marque comme deuxième vendeur du secteur au niveau mondial.

Si ses mobiles et TV sont encore attendus officiellement en Occident, la société sort progressivement de la Chine en s’attaquant à des marchés émergents : Brésil, Russie, Inde… On note que le MWC 2016 sera le premier de Xiaomi : on y attend le Mi 5. Nouveau game-changer mondial ?

Partager sur les réseaux sociaux