Telegram, société allemande, a été créée en 2013 par les frères Nikolai et Pavel Durov, fondateurs de VKontakte, le Facebook Russe. Réputée pour son chiffrement, l'application s'est faite une solide réputation.

libertariens russes en cavale

Après que le gouvernement russe réquisitionne Vkontakte, le réseau social fondé par les frères Durov, les deux russes, pétris de convictions libertariennes finissent par s’exiler en Allemagne pour lancer un nouveau réseau : Telegram. Une messagerie chiffrée du même type que WhatsApp avec un client open source et des serveurs propriétaires, déployés à travers le monde. Les serveurs ne peuvent de fait jamais être stoppés par un état.

L’idéologie portée par les frères Durov est profondément libertarienne, ainsi le chiffrement est total, aucune backdoor est proposée et chaque discussion est complètement privée. La messagerie n’a aucun business model, ni publicité, ni abonnement : tout est financé par la fortune personnelle des Durov.

djihadisme et libertés

Les lignes sur la sécurité de Telegram ont changé depuis les attentats de novembre. En effet, les médias français ont mis en avant l’implication de l’application dans les réseaux djihadistes. Les frères Durov ont donc décidé de modérer, pour la première fois depuis la création de la messagerie, les profils des présumés terroristes. Un revirement sensible pour l’application.

Partager sur les réseaux sociaux