Startup française spécialisée dans la robotique médicale, Medtech, a été fondée en 2002 par Bertin Nahum à Montpellier. Se donnant l'objectif d'assister avec précision les chirurgiens pendant leurs opérations, la robotique de Medtech est vouée à apporter aux hôpitaux du monde entier plus de précision, de confiance et d'efficacité. Le parfait robot qui corrigerait l'inéluctable marge d'erreur humaine durant les délicates manipulations chirurgicales.

La grande histoire de la petite robotique française

Si vous aviez (encore) des préjugés sur la capacité d’innovation de la France en matière de robotique, et surtout médicale, voilà un destin qui devrait vous convaincre : Medtech fondée en 2002 par Bertin Nahum à Montpellier avec l’aide de la région, aujourd’hui entrée en bourse, on ajoutera même que Nahum a rejoint un classement des 10 plus grands innovateurs de tous les temps selon les canadiens de Discovery Series. Notons que le marché sur lequel Medtech se positionne pourrait peser plus de 20 milliards de dollars d’ici 2019.

Les rosa, les robots amis des chirurgiens

Après que la commission européenne a approuvé son premier robot médical, BRIGIT, assistant à la chirurgie du genou, les brevets entourant ses technologies ont été vendus et commercialisés par Zimmer Inc. Cette vente a permis à Medtech d’investir dans une nouvelle phase de R&D.

Ensuite, ce sera sur le domaine sensible du cerveau que l’entreprise changera les usages en commercialisant elle-même ses premiers ROSA Brain, qui ont intégré les hôpitaux français, européens et américain avec l’approbation de la FDA. Plus récemment c’est le ROSA Spine qui a été introduit des robots dans le bloc, cette fois pour les chirurgies de la colonne vertébrale. Sans envie de s’arrêter là, Medtech continue son expansion mondiale et diversifie ses expertises médicales.

Partager sur les réseaux sociaux