Un des espaces les plus matures de l'économie collaborative est le financement. Kickstarter fait parti de ces startups qui ont participé grandement à construire un nouveau mode de création et financement pour tous les projets.

les festivals participatifs

Avant de devenir une révolution financière et créative, Kickstarter est d’abord le projet de trois amis. Début 2009, ils vivent en Nouvelle Orléans et voudraient qu’un festival invite et paie la prestation d’un de leur groupe favori. Ils comprennent rapidement que désormais le financement participatif a une nouvelle place dans la délibération et lancement de projet, associant plébiscite et financement. Ainsi, l’idée d’une plateforme orienté pour les artistes au départ commence.

Rapidement l’innovation prend, Kickstarter devient rapidement le crowdfunding cool. Les médias s’intéressent au phénomène du financement participatif rendu simple et créatif. Les premiers projets technologiques arrivent rapidement sur la plateforme. On note qu’aujourd’hui, même si la tech a pris une place importante, plus de la moitié des fonds engagés sont à direction de projets artistiques : cinéma, musique et jeux-vidéo.

Kickstarter aura vraiment pu se développer grâce à son esprit communautaire et artistique qui va capter l’attention des médias et de backers qui n’utilisaient pas de tels produits financiers par le passé. L’Oscar gagné par un reportage, Innocente, financé par la communauté crédibilisera la démarche participative dans l’industrie du cinéma.

À noter, aujourd’hui les fondateurs de Kickstarter organise leur propre festival…

2,2 milliards levés

Aujourd’hui Kickstarter a rassemblé plus de 10 millions de backers pour un total de 2,2 milliards de dollars levés dans ses 100 388 projets réalisés. La société est devenu un poids lourd dans le marché devenu concurrentiel du crowdfunding, s’imposant comme une référence rapidement et durablement.

Contrairement à d’autres plateformes Kickstarter n’impose aucun droit de propriété sur les projets réalisés. Et la monétisation du service se fait sur les sommes levées quand l’objectif est atteint, à hauteur de 5 % auquel peuvent se rajouter les frais d’Amazon Payments.

En septembre 2015, la société modifie son business model en devenant une public-benefit corporation, une forme de société qui se responsabilise socialement. Ce modèle américain n’est pas comparable à une société coopérative, mais bien plus à une entreprise dont un certain nombre de devoirs sociaux et environnementaux sont inscrits dans son cadre juridique.

Partager sur les réseaux sociaux