Nouvelle arrivée dans le monde d'Android, Jide, la startup chinoise fondée par 3 anciens employés de Google se donne l'objectif de changer le monde du PC avec Remix OS. Tout simplement.

La convergence comme mission

Nous en savons finalement assez peu de l’aventure Jide, que l’occident découvre tardivement. Il a fallu la sortie d’une tablette convertible et d’un mini-PC avant que nous commencions à avoir plus d’informations sur cette startup chinoise qui fut d’abord discrète avant d’intéresser tout le monde, ou presque. Selon leurs propres mots, Jide est la co-création de trois ex-employés de Google qui ont cru en Android plus que ne le fait actuellement son concepteur et ont donc quitté le navire pour partir voguer les eaux de la tech à bord de leur voilier convergent (Remix OS).

Pourquoi croient-ils plus en Android ? Pour être tout à fait exact, Jide ne s’intéresse pas, pour le moment, aux déclinaisons et utilisations sur smartphone de l’OS, mais au contraire, après avoir développé leur fork : RemixOS, ils l’ont destiné aux grands écrans, aux tablettes convergentes et même aux ordinateurs de bureau. Pour faire court, Jide propose une version d’Android suffisament modifiée pour remplacer un système d’exploitation de bureau, intégrant de fait le modus operandi habituel du bureau : multiples fenêtres, curseurs, gestionnaire de fichiers et barre des tâches.

Test du Remix Mini sous Remix OS

Plébiscité

Jide a pris une nouvelle dimension lors du lancement de son Remix Mini sur Kickstarter : en effet la société proposait un petit ordinateur de bureau qui ressemblait à une grosse noix noire. Pour 20 $, la bête promettait de faire tourner Remix OS. La promesse a intéressé plus de  21 975 contributeurs après seulement un mois de campagne. Le projet est rapidement devenu un incontournable.

Il faut dire que la logique portant Remix OS ouvre pour Android enfin la porte du tout convergent. Alors que Windows 10 promet, avec un succès inégal suivant les plateformes, un OS pour tous les écrans, les utilisateurs d’Android ne comprenaient pas tout à fait le choix de Google de ne pas porter d’OS convergent mais bien Android et Chrome OS distinctement. La demande était donc là, il ne nous reste plus qu’à observer si cette jeune pousse va imposer sa vision d’un Android convergent à l’avenir.

Retrouvez notre test du Remix Mini à cette adresse.

Partager sur les réseaux sociaux