Depuis sa création en 2007, Devialet cumule les prix et récompenses pour ses systèmes de son ultra pointus. En 2014, le chiffre d'affaires de la startup française s'élevait à 10 millions d'euros.

Le nom Devialet donne le ton de cette startup française en s’inspirant de la philosophie des lumières : Vialet était un ingénieur et compagnon de Diderot qui participa à l’écriture de l’encyclopédie.

Les débuts

Sans remonter aussi loin dans l’Histoire, celle de Devialet commence dans les années 2000. Un des quatre fondateurs de la marque, Pierre-Emmanuel Calmel travaillait chez Nortel et souhaitait inventer l’amplificateur idéal.

Dès 2004, il met au point une technologie hybride faisant fonctionner sur un même composant électronique un module d’amplification analogique reproduisant fidèlement le signal sonore, et un module d’amplification numérique apportant la puissance.

L’ingénieur quitte Nortel et dépose son brevet. Dès 2006, un prototype d’amplificateur est mis au point et l’année suivante, Devialet voit le jour.

Décollage et vente

Le premier amplificateur, D-Premier, est commercialisé dès 2010. Doté de la technologie ADH (Analog Digital Hybrid) Intelligence, l’amplificateur 100 % made in France connaît un succès fulgurant. En 2013, faisant écho au succès du D-Premier, Devialet lance un amplificateur haut-de-gamme : l’Expert.

Souhaitant s’adresser au grand public, Devialet lance le projet « Phantom » afin de développer un modèle d’enceinte compacte sans pour autant abandonner la qualité sonore. Dès 2012 le projet est présenté à des investisseurs (Xavier Niel, Jacques-Antoine Granjon, Bernard Arnault ou encore Marc Simoncini) et lève ainsi 15 millions d’euros. Pour mettre au point ces enceintes compactes, il aura fallu trois années de recherche et  l’aide de 40 ingénieurs en acoustique, mécanique et électronique. Lors de la conception de ses enceintes, Devialet dépose 88 brevets. Les enceintes Phantom sont lancées en février 2015.

Ouverture à l’international

En juin dernier, dans le but d’internationaliser la commercialisation de ses produits, Devialet lève 25 millions d’euros auprès de ses actionnaires historiques. Utilisant une technologie de pointe, les produits Devialet ont, à ce jour, remporté 61 prix faisant de la startup française, l’une des entreprises les plus primées de l’histoire de la Hi-Fi.

Au mois de novembre, le groupe annonce avoir bouclé un tour de table qui lui a permis de lever 100 millions d’euros auprès de 10 investisseurs industriels et financiers. Parmi eux, on trouve Renault, Sharp et Foxconn, mais aussi Korelya Capital, le fonds d’investissement créé par Fleur Pellerin, ex ministre de la culture, deux établissements français, la société du rappeur Jay-Z ou encore l’incubateur d’Andy Rubin, créateur de l’OS Android.

Les prix de l’enceinte Phantom vont de 1690  à 2 590 euros.

Partager sur les réseaux sociaux