L'école de médecine de la Showa University au Japon a présenté une intelligence artificielle qui pourrait améliorer le diagnostic du cancer colorectal. Testée dans un cadre clinique, la technologie permettrait d'éviter des interventions chirurgicales inutiles.

De nombreux scientifiques se penchent désormais sur le potentiel de l’intelligence artificielle pour prévenir l’apparition des cancers. Ainsi, une équipe de chercheurs du MIT travaille actuellement sur une IA capable d’identifier les lésions à risque susceptibles d’évoluer en cancer du sein.

Dans la ville de Yokohama, au Japon, c’est la prévention d’un autre type de cancer qui mobilise le professeur Yuichi Mori et son équipe, au sein de l’école de médecine de la Showa University. Ce spécialiste de la coloscopie cherche en effet à améliorer les diagnostics émis à la suite de cette intervention invasive, à l’aide d’algorithmes spécifiques.

Une base de 30 000 images

Afin de détecter le cancer colorectal, les chercheurs ont soumis à cette IA l’analyse d’un prototype de polype colorectal (une croissance anormale de tissu, formée sur les muqueuses du côlon). En grossissant l’image 500 fois, les chercheurs ont permis à l’IA d’observer les variations du polype.

Hôpital médecine

Les algorithmes ont alors recoupé ces données avec une base contenant plus de 30 000 images de cellules précancéreuses et cancéreuses. Cette base a permis d’entraîner l’IA, désormais capable de poser un diagnostic en moins d’une seconde lors de l’examen d’un cliché.

Présentée pour la première fois le 30 octobre 2017 à Barcelone, lors de l’United European Gastroenterology (UEG), cette nouvelle méthode d’endoscopie a été testée dans un cadre clinique, où elle a donné des résultats encourageants. Au total, l’IA a examiné les polypes colorectaux de 250 patientes et patients — ses prédictions ont été comparées avec le diagnostic effectivement établi après intervention et prélèvement de l’échantillon. L’IA est parvenue à établir un diagnostic sur 306 polypes, avec une précision de 86 %.

L’IA a donné un diagnostic avec une précision de 86 %

« L’innovation la plus remarquable de ce système réside dans le fait que l’intelligence artificielle permet une biopsie optique en temps réel des polypes colorectaux pendant la coloscopie, indépendamment des compétences de l’endoscopiste », a déclaré Yuchi Mori. Le professeur a ajouté que cette IA pourrait éviter des interventions chirurgicales inutiles sur des polypes ne risquant pas d’évoluer en cancer.

Partager sur les réseaux sociaux