Les équipes australiennes de Boeing ont développé une technologie de réalité virtuelle destinée aux astronautes de la Nasa. L'outil doit permettre de simuler les conditions de la future mission menée par les pilotes de la capsule CST-100 Starliner.

Les ambitions de Boeing sont loin de se limiter au seul domaine de l’aéronautique. Le constructeur basé à Chicago mobilise également son expertise en matière d’aérospatial au profit de la Nasa. D’ici 2018, la Nasa espère en effet envoyer des astronautes vers la Station spatiale internationale à bord de la capsule CST-100 Starliner mise au point par Boeing.

Afin de préparer les astronautes pour le jour J, Boeing a fait le choix de développer un système d’entraînement en réalité virtuelle. Annoncée pendant le Congrès international d’astronautique, qui s’est tenu à Adélaïde du 25 au 29 septembre 2017, cette technologie a été développée en partie par les équipes australiennes de Boeing.

Entraînement en conditions réelles

« Le fait que l’équipe australienne de Boeing travaille avec notre équipe américaine va bénéficier à la Nasa, ainsi qu’aux agences spatiales internationales avec lesquelles elle travaille, de même que l’Australian Défense Force », fait observer Jim Chilton, vice-président chargé des divisions espace et systèmes de missile de Boeing Defense, Space & Security.

Boeing Australia

L’outil de réalité virtuelle mis au point par Boeing a été créé à Brisbane, et permet de simuler en temps réel les conditions dans lesquelles se trouveront les astronautes embarqués dans la capsule CST-100 Starliner. Selon Boeing, l’utilisation de la VR est une alternative intéressante pour former les futurs explorateurs, notamment à la manœuvre d’amarrage de la capsule sur la Station spatiale internationale.

Pour mettre au point cette technologie, Boeing a signé un partenariat avec Opaque Space, spécialisée dans le développement de la réalité virtuelle à des fins de commercialisation. L’entreprise travaillera avec les équipes de Boeing en Australie afin de mettre au point une multitude de scénarios auxquels pourraient être confrontés les astronautes lors de leur véritable mission.

À l’aide de la réalité virtuelle, Boeing entend ainsi rapprocher le plus possible de la réalité l’expérience d’entraînement des astronautes.

Partager sur les réseaux sociaux