Pour la première fois, un drone a parcouru avec succès une distance de 260 kilomètres avec, à son bord, un équipement médical. L'aéronef, qui transportait des échantillons de sang, a rempli sa mission à travers le désert en Arizona.

Les drones font partie du futur, et leur autonomie est un atout précieux pour qu’ils puissent devenir un moyen de porter rapidement secours aux individus. Ainsi, les aéronefs sont dès à présent envisagés comme une alternative pour livrer des équipements médicaux dans des lieux qui pourraient s’avérer plus compliqués à traverser pour l’être humain.

« Les drones pourraient être le meilleur système de livraison des équipements médicaux du vingt-et-unième siècle », estime Timothy Amukele, pathologiste à l’université de médecine Johns Hopkins, située à Baltimore aux États-Unis. Le scientifique et son équipe en sont convaincus, et viennent d’ailleurs de battre un nouveau record qui va dans le sens de leurs prédictions.

Un vol de 3 heures et 260 kilomètres

Les scientifiques ont envoyé un drone à travers le désert en Arizona, en l’équipant d’échantillons de sang humain destinés à un usage médical. L’appareil a parcouru avec succès une distance de 161 miles — soit presque 260 km — pendant trois heures de vol, un record.

Johns Hopkins Medicine

Pour que le vol soit un succès, encore fallait-il s’assurer que les échantillons de sang soient utilisables après l’atterrissage. C’est pourquoi le pathologiste et son équipe ont dû créer une chambre froide spéciale, capable de garder le sang à une température exacte. Afin de pouvoir établir une comparaison, un échantillon de sang similaire a été conservé dans une voiture qui a parcouru 62 miles — soit 100 km.

Ces vols requièrent des contrôles rigoureux

« Les longs vols de drones pour transporter des échantillons biologiques sont réalisables, mais requièrent des contrôles environnementaux rigoureux pour assurer des résultats constants », conclut Timothy Amukele dans l’American Journal of Clinical Pathology.

Cette expérimentation souligne donc les retombées salutaires que pourraient avoir les drones médicaux. Et ce d’autant plus que l’on sait désormais que certains d’entre eux sont maintenant capables d’arriver sur les lieux d’un incident plus rapidement que les ambulances.

Partager sur les réseaux sociaux