SpaceX a renvoyé dans l'espace son cargo Dragon, chargé du ravitaillement de la Station spatiale internationale. Plus encore que la réussite de la mission, c'est le caractère devenu quasi-habituel de l'événement qui peut sembler surprenant.

Réutiliser des fusées, cela commence à être normal — dixit Elon Musk. La société fondée en 2002 par l’entrepreneur milliardaire semble bien partie pour faire de la récupération des engins spatiaux, qui ont déjà servi une première fois, une pratique banale.

SpaceX vient justement de confirmer l’amerissage de son Dragon, après que celui-ci se soit rendu deux fois dans l’espace. Dans un tweet, l’entreprise se félicite de ce deuxième vol réalisé par le vaisseau, en direction et en provenance de la Station spatiale internationale.

Le Dragon ravitaille l’ISS

Le SpaceX Dragon, aussi appelé tout simplement Dragon, est un cargo spatial. SpaceX l’a développé pour le compte de la Nasa, afin qu’il puisse ravitailler la Station spatiale internationale. Il a été conçu pour revenir sur Terre, avec à son bord jusqu’à 3 tonnes de fret.

L’élément le plus révélateur de cette réussite ne réside peut-être pas seulement dans l’exploit d’être parvenu à réutiliser le vaisseau, mais dans le fait que la chose soit présentée comme un non-événement. Renvoyer un engin dans le cosmos serait-il sur le point de devenir courant ?

Bien évidemment, il serait faux de dire que l’épisode n’est pas prometteur pour la suite, et pour l’industrie spatiale de manière générale. En terme de coût, la réutilisation des fusées et des capsules est une avancée précieuse pour éviter d’alourdir les budgets déjà serrés de telles missions. Après tout, l’espace est un business comme les autres.

Partager sur les réseaux sociaux