En Islande, des scientifiques veulent pour la première fois produire de l'énergie géothermique à partir du magma. Celle-ci pourrait ensuite être exportée au Royaume-Uni, via un immense câble sous-marin.

Bientôt le chauffage au magma ? C’est ce dont pourraient bénéficier 1,6 million de foyers du nord de l’Angleterre ainsi que l’Islande qui dispose des volcans à mettre à contribution pour produire de l’énergie, rapporte l’agence Reuters. Et pour transporter cette énergie, le projet Icelink imagine la construction d’un câble sous-marin d’une longueur record : plus de 1 000 km. Le tout pour un budget de plus de 94 millions d’euros (100 millions de dollars).

La faisabilité de la production d’énergie géothermique à partir du magma est cependant toujours à l’étude. Si elle s’avérait réalisable, cette source aurait un rendement estimé entre cinq à dix fois supérieur à celui d’un puits géothermique classique.

Mais avant de profiter de la chaleur du magma pour créer de l’énergie, il faut d’abord y accéder. Les scientifiques, sous l’égide du Groupe islandais de recherche géothermique (GEORG) et de l’Institut d’études géologiques britanniques (BGS) et avec la participation de 38 instituts provenant de 11 pays, vont tenter de percer un trou de 2,1 km de profondeur directement dans une chambre magmatique.

Le lancement des travaux est prévu pour 2020.

Partager sur les réseaux sociaux