Des géologues ont découvert l'origine de la grande éruption du volcan indonésien Toba qui a eu lieu il y a des millénaires. Il a été provoqué par un brusque changement chimique et thermodynamique qui a eu lieu dans le magma.

La déflagration du volcan indonésien Toba, qui a eu lieu il y a 73 000 ans, compte parmi les plus grandes de l’histoire, elle qui a détruit des régions entières en propageant sa cendre volcanique sur une surface de 2 800 km2. Cette catastrophe naturelle avait aussi entraîné un changement climatique global.

Les géologues débattent depuis des années des causes de cette éruption, mais ils n’ont jamais trouvé de réponse fiable … jusqu’à maintenant. Des scientifiques de l’université d’Uppsala, en Suède, ont analysé, avec l’aide d’autres universités, des cristaux de quartz minuscules qui leur ont fourni de précieuses informations. Présents dans les pierres et les cendres, ces minéraux se développent dans le magma et enregistrent les changements chimiques et thermodynamiques du volcan avant son éruption.

Des cristaux de quartz ambivalents

D’après David Budd, l’auteur de l’étude publiée sur Nature, ces cristaux sont l’équivalent des anneaux de croissance (ou cernes) des arbres : « Quand les conditions changent dans le magma, les cristaux réagissent et produisent des zones de croissance définies qui enregistrent ces changements. Le problème c’est que chaque élément analogue à ‘un anneau de croissance des arbres’ mesure seulement quelques micromètres, c’est pourquoi ils sont très difficiles à analyser en détail. »

Néanmoins, les géologues ont découvert un aspect important : les cristaux de quartz ont une composition et un poids différents entre leurs parties extérieures et intérieures. À vrai dire, les premières contenaient du 16O, tandis que les dernières du 18O. Par conséquent, ces traces révèlent qu’il y a eu un changement brusque juste avant la grande éruption du volcan, selon les scientifiques. La théorie la plus plausible c’est que lors de la fusion du magma, le volcan a assimilé une grande quantité d’une roche qui contenait du 16O.

L’éruption du volcan Toba a failli entraîner l’extinction de la population humaine

En effet, Frances Deegan, un autre auteur de l’étude, souligne : « Ce type de roche contient souvent beaucoup d’eau qui peut s’intégrer avec le magma, en engendrant de la vapeur, et donc une augmentation de la pression du gaz dans la chambre magmatique. Cela a augmenté rapidement la pression gazeuse et a permis au magma d’éclater la croûte de surface et d’éjecter des milliers de kilomètres cubiques de magma dans l’atmosphère. »

D’après les experts, ce genre d’éruptions représente un danger considérable pour l’humanité.  Récemment, l’éclatement du volcan Tambora, situé sur l’île de Sumbawa en Indonésie, a causé 100 000 morts et un hiver volcanique en 1815.

À lire sur Numerama : Découvrez la Terre comme vous ne l’avez jamais vue grâce au satellite GOES-16

Partager sur les réseaux sociaux