Loin des gadgets qu'on a souvent l'habitude de voir, ces lunettes proposent une mise au point automatique pour aider les presbytes à voir de loin comme de près.

Les deux lunettes connectées que nous connaissons aujourd’hui sont plus ou moins des gadgets. Les Google Glass sont sorties trop tôt et n’ont jamais trouvé leur marché grand public et les Spectacles de Snapchat sont un outil rigolo pour alimenter les Stories publiées sur le réseau social. Et si l’innovation dans les lunettes pouvait avoir un intérêt réel pour les personnes souffrant d’un trouble de la vue ? C’est précisément ce que s’est dit Carlos Mastrangelo, professeur de sciences de l’ingénieur et d’informatique, quand il s’est rendu compte qu’on traitait encore des troubles oculaires avec une technologie développée par Benjamin Franklin au 18e siècle.

L’idée de Mastrangelo pour bouleverser le monde de l’optique est simple : inventer des lunettes qui permettent aux personnes souffrant de presbytie de voir tout autant de loin que de près. Le concept proposé par l’ingénieur est constitué de lentilles liquides qui font la mise au point sur ce que regarde la personne qui porte les lunettes. Il faut 14 millisecondes à la paire de lunettes conceptuelle pour faire la mise au point sur un objet proche ou lointain. Ces lunettes fonctionnent plus ou moins comme un œil humain dans sa première jeunesse : selon ce qu’elles regardent, les lentilles se courbent différemment.

Après une démonstration au CES 2017 et une publication récente dans la revue scientifique dédiée à l’optique The Optical Society, l’ingénieur souhaite peaufiner le design de son système pour qu’il puisse être plus commode à porter. C’était d’ailleurs l’un des arguments aussi fondamental que superficiel contre les Google Glass : vu leur look cyborg des années 2000, personne n’avait envie de se balader avec ça sur le nez. Et comme les lunettes sont quand même au milieu du visage, leur look compte.

De son côté, Mastrangelo estime que la version commerciale de ses lunettes pourrait coûter entre 500 et 1 000 dollars. « Un prix que les gens pourront mettre  » vu le confort qu’il prétend leur apporter, affirme-t-il, confiant, à The Verge.

Partager sur les réseaux sociaux