Disney Research, la branche de l'entreprise dédiée à l'innovation technologique et scientifique, a développé une technique de numérisation qui lui permet de reproduire des dentitions avec une grande facilité. Une avancée importante pour accentuer le réalisme de ses films d'animation.

Si la numérisation faciale s’est considérablement améliorée ces dernières années et permet notamment de reproduire de manière très ressemblante les yeux ou le nez, les dents restent une partie difficilement accessible. Disney Research, la branche du conglomérat chargée des innovations technologiques et scientifiques, compte bien y remédier.

Les dents représentent en effet un enjeu crucial pour l’entreprise, qui s’appuie sur cette partie du corps pour pouvoir exprimer au plus près les émotions de ses personnages animés. D’où l’intérêt de la technique inédite développée par l’équipe partiellement basée  à Zurich : le modèle dentaire générique créé à partir de 86 scans en 3D lui permet de reproduire au plus près les dentitions visibles sur des photos ou des vidéos.

Cette dentition de base numérise directement les dents visibles sur la photo cible et effectue une projection réaliste de celles qui restent cachées à l’intérieur de la bouche.

Un gain de temps et de moyen considérable dont Disney compte bien profiter pour renforcer encore un peu plus le réalisme de ses films d’animation, exclusivement réalisés en 3D depuis 2013.

Partager sur les réseaux sociaux