Thomas Pesquet est dans l'espace pour six mois et il devra se contenter des mêmes affaires personnelles pendant tout ce temps. Que prendriez-vous dans votre valise si vous étiez à la place du spationaute français ? C'est ce que veut savoir le CNES.

Le 17 novembre, Thomas Pesquet s’est envolé vers la station spatiale internationale pour une mission longue de six mois. Pendant cette période, le spationaute français ne risque pas de chômer : il mènera des expériences scientifiques pour le compte de l’agence spatiale européenne mais aussi pour le centre national d’études spatiales tout en contribuant plus généralement à la maintenance de l’ISS.

Quand il ne sera pas en train de réparer la station ou de conduire un test au profit des chercheurs restés au sol, Thomas Pesquet pourra se détendre, admirer la surface de la Terre et bavarder avec les cinq autres membres de l’équipage. Nul doute que l’ingénieur aéronautique a dû bien choisir ses affaires personnelles car il n’y a pas énormément de place à bord de l’ISS.

Et si c’était vous ?

Si vous étiez à la place de Thomas Pesquet, qu’est-ce que vous emporteriez pour une mission de six mois dans l’espace ? Des romans ? Une console portable ? Un baladeur multimédia ? Un petit ballon ? Des photos de votre famille ? Comment choisiriez-vous vos objets et pour quelles raisons les prendriez-vous ? Ce sont les réponses à ces questions qui intéressent le CNES et surtout Charlotte Poupon.

Dans le cadre de sa thèse de doctorat, la chercheuse mène une étude scientifique sur le bien-être lors des vols spatiaux dans le cadre des futures missions de longues durées, qui conduiront peut-être l’Homme sur Mars. Le CNES, qui s’est associé au projet, propose ainsi aux internautes de venir nourrir le travail de Charlotte Poupon en apportant leur vision de cette valise de l’espace.

Oubliez votre guitare électrique

Attention, toutefois ! Vous ne pourrez pas partir avec votre piano, votre VTT ou votre home cinema ! Il faut que votre sélection respecte une double contrainte : la première est que l’ensemble des objets ne dépasse pas 1,5 kg ; la seconde est que tout doit tenir dans l’équivalent d’une boîte à chaussures. Pas question donc d’emporter des choses trop volumineuses, même si elles restent relativement légères.

Si vous tenez à contribuer au projet du CNES et de Charlotte Poupon, vous pouvez aller à cette adresse pour remplir le formulaire. Vous pouvez renseigner jusqu’à vingt objets et dire pour chacun d’entre eux pourquoi vous le prenez. Ensuite, il vous faudra disposer vos choix dans une boîte à chaussure (ou un contenant d’une taille équivalente) et prendre le tout en photo. Les mentions légales sont à lire ici.

À lire sur Numerama : Comment suivre Thomas Pesquet dans l’espace

Partager sur les réseaux sociaux