Le bouclier antiradiation réalisé avec le soutien de l'Union Européenne sera finalement mis en place le 29 novembre prochain sur le réacteur nucléaire endommagé de Tchernobyl.

Le bouclier antiradiation conçu pour Tchernobyl est finalement prêt à être placé sur l’ancien réacteur nucléaire endommagé. Appelé « New Safe Confinement », le bouclier permettra d’arrêter de manière « définitive » la fuite radioactive du réacteur pour le restant du siècle.

Ce nouvel écran antiradiation est réalisé en acier anticorrosion, avec une extension de 275 mètres et une taille de 108 mètres. Pour réaliser cette structure, 1,5 milliards d’euros ont été dépensés, qui ont été fournis par la Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement (ERBD).

Crédits : Tim Porter Sources: Wikimedia
Le New Safe Confinement. Crédits : Tim Porter

Les travaux ont commencé il y a quatre ans, mais maintenant qu’ils sont achevés, le projet est entré dans sa phase finale : la mégastructure sera déplacée sur le réacteur endommagé par des vérins hydrauliques. Si tout se passe comme prévu, ce véritable dôme antiradiation couvrira enfin la structure radioactive le 29 novembre prochain.

Ostap Semerak, le ministre de l’environnement ukrainien, a affirmé que ce moment était une étape historique pour son pays. Après le grave accident qui s’est produit en 1986 et qui a fait 30 victimes parmi les ouvriers du réacteur en plus des innombrables dommages collatéraux sur les riverains et l’environnement, ce nouveau bouclier pourrait mettre un terme à une catastrophe qui s’est étendue sur 30 ans.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés