Elon Musk a affirmé qu'un cocktail destructeur, composé d'hélium liquide, d'oxygène solide et de fibres de carbone, serait à l'origine de l'explosion de la fusée Falcon 9 en septembre dernier.

C’est resté un mystère pendant de longues semaines. Le premier septembre dernier, une fusée Falcon 9 de SpaceX qui transportait notamment un satellite de Facebook a explosé sur son pas de tir. Problème : la société d’Elon Musk n’avait pas la moindre idée d’où l’explosion avait pu venir — un vide de connaissance qui a conduit à un joli début de théorie du complot autour d’un éventuel sabotage.

Aujourd’hui, on en sait un peu plus sur la panne qui a entraîné la perte de la fusée. Elle n’est pas due à un phénomène extérieur, ni au pas de tir comme on l’avait imaginé pendant un moment : dans une interview à CNBC, Musk a affirmé qu’il s’agissait d’un souci qui impliquait « de l’hélium liquide, des matériaux composites avancés de fibre de carbone et de l’oxygène solide ». Avant d’ajouter : «  De l’oxygène si froid, à vrai dire, qu’il est devenu solide ».

spacex-explosion

L’oxygène liquide est l’un des composants qui permet à la fusée de prendre son envol mais il n’est pas censé être tant refroidi qu’il en devient solide. D’après The Verge, le souci viendrait d’un récipient sous pression qui contient de l’hélium liquide : il se situe juste au-dessus du réservoir d’oxygène liquide et est censé le remplir et le pressuriser au moment où l’oxygène se vide. Ces réservoirs sont enserrés par un matériau composite de fibres de carbone qui a pu, au contact de l’oxygène anormalement solide, produire une étincelle et finir par prendre feu, ce qui a entraîné l’explosion de la fusée.

Musk n’a en revanche toujours pas expliqué comment de l’oxygène solide a pu se former dans un réservoir. Pour rappel, l’oxygène solide se forme à -218,79 degrés Celsius. Cela pourrait donc être l’hélium liquide, qui atteint cet état à -269 degrés Celsius, qui aurait pu refroidir suffisamment l’oxygène pour qu’il devienne solide, s’il était entré malencontreusement en contact avec lui.

Les départs de fusée devraient reprendre au mois de décembre

Les départs de fusée devraient reprendre au mois de décembre, SpaceX travaillant aujourd’hui à améliorer l’approvisionnement en hélium de ses Falcon 9 pour éviter un autre incident de ce genre.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés