Mercredi soir, Arianespace procédera à la mise sur orbite de deux nouveaux satellites de télécommunications. C'est une fusée Ariane 5 qui sera mobilisée pour cette tâche.

Il y aura très bientôt deux nouveaux satellites de télécommunications qui tourneront au-dessus de nos têtes. La société Arianespace organise en effet ce mercredi soir la mise en orbite de deux engins —  Intelsat 33e et Intelsat 36 — opérés par Intelsat, le leader des services de télécommunications satellitaires. Le décollage est prévu à 23h55 (heure de Paris) et la mission doit s’achever à 00h40.

Pour cette mission, c’est une fusée Ariane 5 qui sera mobilisée. Comme d’habitude, c’est depuis le centre spatial guyanais, non loin de Kourou, que le lanceur prendra son envol. Les deux satellites seront placés sur une orbite géostationnaire, à environ 36 000 km d’altitude. C’est aussi depuis cette base de lancement que les satellites Galileo sont mis sur orbite, tout comme le satellite du projet Microscope.

La mission de ce soir, identifiée par le nom de code VA232, est la 6ème depuis le début de l’année qui est opérée par Arianespace et la 4ème avec une fusée Ariane 5. Les deux autres ont été effectuées avec un Soyouz, un lanceur de conception russe. Intelsat est un client régulier d’Arianespace : celui-ci a déjà mis en orbite des satellites du groupe en début d’année, mais aussi au cours des deux années précédentes.

Construit par Boeing, Intelsat 33e doit apporter de nouvelles capacités de débit dans une zone concernant tout à la fois l’Amérique, l’Europe, la Méditerranée, l’Asie, le Moyen-Orient et l’Afrique. Du côté d’Intelsat 36, fabriqué par Space Systems/Loral, son champ d’action s’étendra à l’Afrique du Sud et à l’océan Indien.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés