DeepMind, la branche de Google dédiée à l'intelligence artificielle, dévoile un projet de recherche qui doit permettre de détecter beaucoup plus tôt les maladies oculaires. L'IA utilisera la technique de l'apprentissage profond pour repérer les symptômes.

Google veut détecter les maladies de l’œil avant que celles-ci ne deviennent incurables. Pour remplir cet ambitieux objectif, la firme de Moutain View compte sur DeepMind, sa branche spécialisée dans l’intelligence artificielle. En effet, celle-ci a un projet de recherche qui vise à assister les médecins dans le repérage précoce des symptômes qui peuvent par la suite altérer la vue.

« Notre but est d’aider les cliniciens à fournir des traitements plus rapides et de meilleure qualité à leurs patients et tout notre travail de recherche est réalisé en collaboration avec des docteurs et des professionnels de la santé », écrit Google, pour préciser sa démarche.

Pour détecter les maladies, l’intelligence artificielle aura recours à l’apprentissage profond — deep learning en anglais. En analysant des millions de tomographies en cohérence optique — des images scannées de l’intérieur de la rétine — elle va pouvoir apprendre à repérer des anomalies dans les yeux et générer des algorithmes qui permettront de détecter des particularités invisibles pour un médecin, même aguerri.

DeepMind OCT
Une tomographie en cohérence optique (OCT) analysée par l’IA de DeepMind.

DeepMind concentre pour l’instant ses efforts essentiellement sur deux maladies :

  • la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) de type humide, qui se caractérise par le développement de nouveaux vaisseaux sanguins fragiles dans la rétine, avec pour effet de provoquer très rapidement la perte de vision centrale ;
  • la rétinopathie diabétique, une grave complication du diabète de type 2, qui engendre l’éclatement des vaisseaux rétiniens.

Ces deux maladies, quand elles sont repérées à temps, peuvent être soignées. Dans le cas contraire, les conséquences peuvent être irrémédiables pour le patient. Pour ce projet de recherche, qui n’est encore qu’à ses débuts, DeepMind s’est allié avec le système de santé du Royaume-Uni (NHS) et le Moorfields Eye Hospital de Londres, qui est le plus vieil hôpital ophtalmologique du monde, et qui reçoit environ 600 000 patients chaque année, soit deux fois plus que tout autre institut similaire en Europe.

D’après les médecins qui s’expriment dans la vidéo de présentation, les patients peuvent parfois attendre plusieurs mois avant de recevoir un traitement approprié. Or, si la maladie est grave, elle peut provoquer la cécité dans ce laps de temps. L’ophtalmologue Pearse Keane explique que la technologie de DeepMind « permettra de repérer les cas les plus urgents qui doivent être traités très rapidement ».

DeepMind souligne l’importance de son projet de recherche en indiquant que 360 000 personnes au Royaume-Uni sont déclarées aveugles ou très malvoyantes. En France, ce chiffre est estimé à 207 000.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos