Google a procédé à la mise à jour de Maps et Earth, ses deux services qui utilisent des photos satellitaires. Désormais, ce sont les clichés du satellite Landsat-8 qui sont exploités.

La Terre vue du ciel, c’est bien. Mais la planète bleue observée en haute résolution depuis l’espace, c’est encore mieux. Ainsi, profitant de l’existence du programme Landsat géré par la Nasa pour observer le globe terrestre, Google vient de procéder à la mise à jour de ses deux services qui s’appuient sur des photographies satellitaires, à savoir Google Maps et Google Earth.

Dorénavant, les deux plateformes de la firme de Mountain View exploitent surtout les clichés du satellite Landsat-8, dont la mise en orbite est survenue le 11 février 2013. Celui-ci est paré d’instruments plus efficaces que ceux équipant ses prédécesseurs, comme Landsat-7, dont le déploiement remonte à 1999. Il peut ainsi photographier des paysages avec une très grande qualité.

Avec Landsat-7
Avec Landsat-7
Avec Landsat-8
Avec Landsat-8

Pour Google, il n’y a pas photo : Landsat-8 obtient des clichés avec un détail accru et des couleurs plus vraies, à un rythme deux fois plus élevé que ce que produit chaque jour Landsat-7. Il n’y a pas de regret à avoir. Depuis 2003, le satellite est confronté à un pépin matériel qui ajoute des rayures blanches traversant en diagonale les photographies. Pas très pratique pour observer la Terre, ni très esthétique.

Dans les deux clichés ci-dessus, vous pouvez voir ce que ça donne avec New York. Le premier montre le rendu avec Landsat-7, tandis que le second a été fait avec Landsat-8. Saisissant, non ? Autre aspect appréciable, le traitement effectué par Google fait en sorte de prendre les clichés dans lesquels on ne voit pas le moindre nuage, afin de composer une mosaïque montrant entièrement le sol.

Alpes suisses
Alpes suisses
Brazilia
Brazilia
Glacier Colombia
Glacier Colombia

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés