Des ingénieurs ont mis au point une intelligence artificielle capable de diagnostiquer le cancer du sein avec un taux de réussite de 92 %.

Les évolutions technologiques influent énormément sur les avancées de la médecine moderne. Pour opérer ou diagnostiquer des maladies, les médecins bénéficient aujourd’hui de machines toujours plus performantes. Dans cette optique, une équipe d’ingénieurs de l’université du Beth Israel Deaconess Medical Center (BIDMC) et de la Harvard Medical School (HMS) a conçu une intelligence artificielle capable de détecter le cancer du sein en observant et analysant des images de la pathologie.

Les développeurs ont utilisé une technique d’apprentissage profond, aussi appelé « deep learning », qui a consisté à présenter plusieurs centaines d’images à l’ordinateur qui lui ont permis, à terme, de détecter les symptômes de la maladie. Ainsi, en analysant des photographies de ganglions lymphatiques — qui participent notamment à la production d’anticorps — le logiciel était en mesure de différencier les cellules saines et cancéreuses.

Les ingénieurs ont eu l’occasion de démontrer l’efficacité de leur intelligence artificielle lors du Symposium international de l’ imagerie biomédicale (ISBI) qui a eu lieu du 13 au 16 avril derniers et ils viennent de publier un rapport analysant les résultats.

IA cancer

Avec un taux de précision de 92 %, l’IA a prouvé que sa capacité à diagnostiquer le cancer du sein était très poussée. Même si pour les cancérologues humains, ce chiffre est plus élevé et tourne autour de 96 %, les résultats sont très encourageants.

D’autant plus que, selon Andrew Beck du BIDMC, les expertises combinées des médecins et de l’intelligence artificielle atteindraient un taux de réussite de 99,5 %. « Nos résultats montrent que ce que l’ordinateur est en train de faire est vraiment intelligent et que la combinaison des interprétations humaines et de l’informatique se traduira par des diagnostics plus précis et plus cliniquement utiles pour guider les décisions de traitement », ajoute l’ingénieur. 

Le cancer du sein est le premier cancer féminin. En France, une femme sur huit y est confrontée et 11 900 décès sont recensés chaque année. Plus la maladie est détectée rapidement, plus elle a de chance d’être soignée.

À lire sur Numerama : Savoir quel cancer dépister à votre âge  ? Il y une appli officielle pour ça

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés