En récoltant l'ADN du peintre, des scientifiques pourraient recréer son profil génétique et le comparer à ses restes présumés. Ces travaux permettraient de confirmer enfin le lieu de son enterrement.

Léonard de Vinci est une personnalité entourée de mystères. L’un d’entre eux concerne son lieu d’enterrement exact. Grâce à la science, cette énigme digne de l’infâme Da Vinci Code pourrait enfin être résolue. En effet, des chercheurs de la J. Craig Venter Institute en Californie vont tenter de récolter l’ADN du célèbre peintre et homme de science depuis ses œuvres d’art et ses carnets. À partir des cheveux et bouts de peau qu’ils espèrent trouver, ils comptent utiliser des techniques avancées d’analyse génétique afin de déterminer la couleur de ses yeux et de ses cheveux ainsi que la forme de son visage et le teint de sa peau.

Ces pionniers du séquencement du génome humain pensent également être capable d’en savoir plus sur son style de vie et l’état de sa santé. Toutes ces données, en plus de compléter notre connaissance sur le génie italien, permettront de tester les restes présumés de Léonard de Vinci enterrés au Château d’Amboise, dans le Val de Loire, dernière résidence connue de l’artiste. Si les tests sont concluants, il sera enfin possible de savoir avec certitude s’il a bien été enterré à cet endroit. Chaque trace d’ADN retrouvée sera comparée avec ceux des descendants vivants du savant ainsi qu’avec celui récolté sur la tombe de ses parents.


Les premiers tests vont être menés sur l’un des chefs-d’œuvre de Léonard de Vinci, le tableau de L’Adoration des mages, conservé à Florence. Brunetto Chiarelli, de l’Institut international d’études de l’espèce humaine à l’Université de Florence estime que « nous allons non seulement acquérir une plus grande connaissance historique de Leonard de Vinci mais peut-être aussi une reconstruction de son profil génétique, ce qui pourrait fournir des indications sur d’autres personnes… avec une précision remarquable ».

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés