Touché par le virus Zika depuis un an, le Brésil peine à trouver une solution. Pour piéger les moustiques dans les villes, une équipe a développé des panneaux fluorescents qui reproduisent l'odeur de la transpiration... mais cette solution n'est certainement pas la meilleure.

Le moustique est un fléau que combat l’humanité depuis des siècles. Et si le salut pouvait finalement venir des panneaux publicitaires ? Explication : l’idée vient du Brésil et de deux agences de communication (Posterscope et NBS) qui ont installé cette solution d’un nouveau genre en plein Rio de Janeiro.

D’apparence lambda, l’appareil est en réalité très sophistiqué. Il est éclairé par des lumières fluorescentes et diffuse du dioxyde de carbone et un nuage d’acide lactique, explique Motherboard. Ce savant mélange reproduit l’odeur de la transpiration et attire les moustiques en masse. Le moustique peut percevoir l’odeur diffusé jusqu’à 2,5 km de large, selon les créateurs du panneau. Sous licence Creative Commons, le projet n’est pas qu’un coup de communication. Il vise à être amélioré grâce aux échanges sur le site. L’ensemble du procédé de fabrication est gratuitement disponible et un guide a été mis à disposition pour le reproduire avec un budget de 200 $.

Un travail minutieux mais qui a le mérite d'apporter une solution efficace et, à minima, à faible coût.
Un travail minutieux mais qui a le mérite d’apporter une solution efficace et, à minima, économe.

Interrogé par la BBC Chris Jackson, infectiologue à l’université de Southampton craint un retour de flamme :  « il faudra éviter d’installer ce genre de panneau dans des lieux à forte densité car il pourrait causer plus de tort que de bien ». En effet, s’il n’est pas dit que tous les moustiques iront à l’intérieur du panneau et resteront pris au piège, il est néanmoins sur qu’ils seront attirés par l’odeur, selon l’infectiologue. Ce n’est sans doute pas une solution idéale mais comme le rappelle Chris Jackson, « tout ce qui peut-être fait pour lutter contre les moustiques au Brésil est bon à prendre à l’heure actuelle ».

Le Brésil : épicentre de l’épidémie Zika

Le pays fait face au virus Zika depuis un an. Ce dernier est transmis par le moustique Aedes aegypti, un petit moustique d’environ 5 mm. Ce moustique est également connu pour transmettre la dengue, le chikungunya et la fièvre jaune. Aidé par le commerce international des pneus usagés dans lesquels les femelles déposent leurs œufs, lorsqu’ils contiennent de l’eau de pluie, le moustique prolifère en Amérique latine et tout particulièrement au Brésil. Dans cette vidéo didactique, France Info expliquait comment le virus s’est répandu aussi vite.

 

 

 

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés