On risque de croiser de plus en plus d'exosquelettes dans les usines et les entrepôts de demain. Le constructeur japonais Panasonic a créé une série d'armatures robotisées pour assister l'homme dans son labeur.

Dans le futur, des robots et des intelligences artificielles pourraient très bien remplacer l’homme dans des tâches manuelles et répétitives. Mais en attendant, le labeur humain a encore de beaux jours devant lui, et des sociétés comme Panasonic essaient de le rendre un peu moins pénible.

Dans une vidéo, le groupe d’électronique nippon a présenté sa gamme composée de trois exosquelettes, tous conçus pour accomplir une tâche spécifique. Les exosquelettes mécaniques sont des armatures revêtues par un opérateur humain et qui épousent les articulations naturelles du corps. Ces systèmes qui permettent de démultiplier les capacités physiques d’une personne sont de plus en plus utilisés à des fins militaires, industrielles, dans la médecine ou encore pour piloter des robots à distance.

La première structure robotisée présentée par Panasonic est destinée à la manutention. L’Assist Suit est conçu pour soulager les ouvriers dans leurs tâches, en allégeant de quinze kilos la charge dans le bas du dos. Le japonais a également présenté une autre armature beaucoup plus fine appelée Ninja. Panasonic prend l’exemple de randonneurs pour présenter son Ninja qui est censé assister son porteur dans ses mouvements. En plus de la marche et de la course, le constructeur indique qu’une partie haute pourra également aider le porteur à lever des charges lourdes.

Enfin, pour les travaux d’envergure comme le bâtiment et la construction, Panasonic a de côté un très large exosquelette appelé le Power Loader — qui n’est pas sans rappeler le Caterpillar P-5000 Powered Work Loader de Ripley dans Alien. Celui-ci dispose de vingt moteurs capables de porter des charges lourdes, et pourrait s’avérer utile lors de missions de secours après un désastre ou une catastrophe naturelle.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos