À Barcelone, le Français Sunpartner a présenté des solutions pour recharger des gadgets grâce à l'énergie solaire. Une aubaine pour les montres connectées... et les liseuses.

Sunpartner, c’est une entreprise que vous connaissez bien si vous suivez un peu l’actualité de la technologie française de pointe. Sa solution Wysips est tout ce qu’on peut attendre d’une brique technologique parée pour l’avenir : il s’agit de cellules photovoltaïques qui ont un rendement plutôt faible mais qui ont la particularité d’être transparentes. Cela signifie que vous pourrez les coller sur l’écran d’un smartphone pour accompagner la charge ou, de manière plus réaliste, la tenue de la batterie. En pratique, si vous utilisez un smartphone équipé en plein soleil, il ne se déchargera pas.

IMG_7601

Cela fait plusieurs années que Sunpartner développe cette technologie et à chaque MWC, l’industriel français, qui a ses usines en France, a un stand de plus en plus gros. Et pour la première fois, il n’y avait pas que des prototypes au MWC 2016, mais de véritables produits. Le premier est un smartphone de Kyocera avec un écran Full HD. C’est une première pour la technologie Wysips qui ne pouvait s’installer auparavant que sur des écrans 720p maximum. Pour avoir vu la bête, on ne distingue pas du tout la surface photovoltaïque et l’exposition pendant 3 minutes à la lumière du prototype, smartphone éteint, suffit pour générer 1 minute de communication en mode appel. Wysips Crystal a définitivement passé un cap.

Mais ce sont deux nouvelles applications que Ludovic Delbois, le discret fondateur de l’entreprise, est le plus fier de nous présenter cette année. La première est dans l’ère du temps : on reproche aux montres connectées de ne pas avoir suffisamment d’autonomie, Sunpartner a donc créé une déclinaison de sa technologie pour ces appareils. Wysips Reflect est une couche transparente photovoltaïque pour montres connectées qui permet de prolonger l’autonomie d’une montre connectée de 30 à 50 % d’après la société. Comme les montres sont effectivement toujours au poignet, elles sont plus exposées au soleil que les smartphones. Une bonne idée qui sera d’abord concrétisée par le constructeur Vector Watch sur ses modèles.

wysips

La deuxième idée de Sunpartner, c’est de décliner leur technologie sur des supports qui ne sont pas transparents. En d’autres termes, cela fait de petits panneaux solaires de poche qui peuvent, par exemple, équiper une liseuse. Nommée Wysips Graphics, cette solution équipera la prochaine liseuse de la marque Bookeen qui sera disponible en France cet été. Sur ce type de matériel qui ne demande pas beaucoup d’énergie pour fonctionner, la technologie peut faire des prouesses : Ludovic Deblois annonce carrément qu’il n’y aura plus jamais besoin de recharger la liseuse. Côté esthétique, ne vous attendez pas, fort heureusement, à un panneau solaire : Wysips Graphics est personnalisable par les constructeurs qui peuvent réaliser des imprimés, en niveaux de gris ou en couleur.

 

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés