Fondateur de Tesla Motors, une société spécialisée dans les voitures électriques, Elon Musk a fait sensation en évoquant son intérêt pour les avions à propulsion électrique.

Après les voitures électriques, Elon Musk va-t-il se lancer dans la construction d’avions à propulsion électrique ? Visiblement, l’idée ne déplaît pas au célèbre entrepreneur puisqu’il a fait part de son intérêt pour des transports aériens plus respectueux de l’environnement, à l’occasion d’un évènement dédié à l’Hyperloop.

L’intéressé, dont la notoriété n’est plus à faire grâce à ses sociétés à succès, comme Tesla Motors, qui est justement un constructeur automobile dont le métier est de fabriquer des voitures électriques, imagine même un aéronef de type VTOL, c’est-à-dire à décollage et à atterrissage verticaux.

Elon Musk
CC Steve Jurvetson

« J’ai déjà songé à un jet électrique à décollage et atterrissage verticaux. Je pense avoir une idée qui pourrait s’en approcher. Je suis assez tenté d’en faire quelque-chose », a-t-il dit, sans trop détailler ce qu’il a exactement en tête. Il semble toutefois que le chef d’entreprise ne souhaite pas attaquer de front Airbus et Boeing.

Elon Musk évoque en effet des jets, ce qui laisse à penser que son projet évoluera dans le segment de l’aviation légère, ce qui inclut les avions de tourisme et les aéronefs d’affaires, mais pas les gros porteurs, qui ne sont pas adaptés pour la technologie VTOL, à cause d’un poids bien trop important.

Il existe toutefois des travaux visant à alléger la structure des appareils. Boeing travaille par exemple sur un métal extrêmement léger, fait à 99,99 % d’air, ce qui permettrait de réduire drastiquement la consommation de carburant. Une approche qui pourrait aussi être utile pour les avions électriques.

Reste à savoir si l’idée exposée par Elon Musk se concrétise. En attendant, les sociétés du secteur aéronautique planchent sur le sujet. En juillet dernier, un petit monoplace nommé E-Fan, et présenté par le groupe AirBus, traversait la Manche, dans un exploit symbolique qui rappelait celui de Louis Blériot.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés