Alors qu'Ingress avait servi de bêta pour Pokémon Go, Pokémon Go va servir à son tour pour relancer Ingress avec une version Prime attendue pour 2018.

Il ne fait aucun doute que Pokémon Go n’existerait pas sans Ingress. Mais Niantic n’oublie pas son premier jeu en réalité augmentée pour autant. Bien au contraire. Grâce au succès massif du jeu sous licence et ses avancées technologiques probantes, le studio s’est mis en tête de relancer Ingress en 2018 avec une version Prime, laquelle promet d’être plus adaptée à un public large, et désormais connaisseur grâce à PokéGo.

Une excellente nouvelle pour celles et ceux qui croyaient l’application définitivement écartée à cause des célèbres bestioles à capturer et de la récente annonce autour du projet Harry Potter. Ingress Prime sera, en quelque sorte, un retour au premier amour et cette idée que le work-in-progress est désormais révolu.

Ingress Prime

Ingress a donc servi de base à Pokémon Go qui sert lui-même de base au futur d’Ingress — et pas uniquement grâce à l’argent récolté. «  Ce jeu a été l’endroit où nous avons compris toutes les choses à mettre en place pour Pokémon Go, et le socle des projets que nous ferons dans le futur. Nous le voyons comme notre noyau spirituel  » explique John Hanke. Lancé en 2012, Ingress était probablement troo en avance sur son temps et réservé à une frange mince de la population, prête à se lancer corps et âme dans une aventure grandeur nature à une époque où la réalité augmentée était beaucoup moins populaire — et acceptée — que maintenant. Les chiffres le prouvent : tandis qu’Ingress plafonne à 20 millions de téléchargements, Pokémon Go a dépassé les 750 millions. Certes, il y a l’effet licence à ne pas négliger.

John Hanke le reconnaît ouvertement : Niantic a quelque peu mis de côté Ingress au profit de Pokémon Go mais «  par chance, la communauté est restée avec [eux]  ». D’où cette envie de déclinaison Prime, une mise à jour 2.0 prenant la forme d’une réécriture du client actuel. Histoire revue, nouveau design, interface repensée : Ingress entend se moderniser et partagera la même plateforme technologique que Pokémon Go. Ce qui signifie que les améliorations apportées à l’un pourront être appliquées à l’autre.

Il demeure néanmoins un challenge à ne pas négliger : «  Ingress est dur à appréhender au début, et se révèle que quand vous vous connectez à un groupe de joueurs  ». Mais Niantic souhaite rendre honneur à celui sans qui Pokémon Go n’aurait peut-être jamais existé.

Partager sur les réseaux sociaux