Ce vendredi, l'entreprise française E-cinéma lance son service au public. Un premier film, Outrage Koda, du cinéaste japonais Takeshi Kitano, ouvre le bal d'une sélection d'auteurs exclusive en France.

À 14 heures, ce vendredi 1er décembre, E-cinema ouvrait ses portes virtuelles : le site propose pour son lancement, ce premier décembre, un premier long-métrage exclusif, Outrage Coda du maître nippon Takeshi Kitano.

Depuis l’annonce du service, à Deauville, où nous étions présents, certaines règles ont changé : le prix de la location d’un film a baissé pour être finalement  proposé à 3,99 €, (4,99 € pour les films exclusifs) quant l’abonnement SVoD passe lui à 5,99 € contre 9,99 € auparavant.

En outre, ce ne sont pas 20 films qui sont disponibles aujourd’hui mais un catalogue de 16 films selon nos informations accessibles aux abonnés. En plus de ceux-ci on trouve a également le « film de la semaine  » qui est lui disponible aux abonnés et à la location.

Un magazine hebdomadaire de 26 minutes

De plus, chaque vendredi, comme prévu, une émission dédiée au cinéma sera animée par la journaliste Audrey Pulvar. Ce magazine de 26 minutes accueille chaque semaines quatre personnalités du monde du cinéma. « Un casting quatre étoiles qui sera renouvelé chaque semaine pour échapper à tout conformisme et pour que la parole reflète au maximum la diversité du cinéma  » explique l’entreprise.

Après un report de deux mois en octobre, la plateforme E-cinéma a donc bien vu le jour. Son application est en outre désormais accessible à tous sur l’App Store et propose une expérience que nous jugeons qualitative et très fluide.

Si de nombreux doutes subsistent autour de cette offre à destination des cinéphiles pointus, le lancement reporté a permis à l’entreprise d’arrondir les angles et d’offrir, pour la fin d’année, un service crédible, au moins d’un point de vue technologique.

Quant au catalogue, il peut décevoir certaines attentes : les 16 films proposés aujourd’hui ne sont pas tous exclusifs. Le « film de la semaine  » devra tomber juste à chaque fois pour convaincre le public. Aujourd’hui, le cinéma de Takeshi Kitano s’adresse surtout à des passionnés et initiés aux films de genre.

Néanmoins, compte tenu des exigences artistiques de la plateforme, le thriller asiatique assure une crédibilité à une ligne éditoriale prometteuse. Reste à l’entreprise désormais de « construire un nouveau cocon pour tout un pan du cinéma et lui donner les outils et moyens pour fleurir  » comme elle le souhaite.

Le programme des sorties « film de la semaine  » avait été communiqué à Numerama en octobre, vous pouvez le retrouver ici

Partager sur les réseaux sociaux