Le combat pour purifier la communauté d'Overwatch est difficile pourJeff Kaplan, qui s'est une nouvelle fois fendu d'un pavé dans les forums pour dénoncer des comportements allant au-delà du raisonnable.

Blizzard commence visiblement à en avoir gros sur la patate. Car si son Overwatch peut se targuer de réunir des millions de joueurs (et qu’il peut s’en féliciter), le géant américain doit faire face à des comportements toxiques. Récemment, il expliquait que la gestion des mauvaises personnes se faisait au détriment du développement du FPS, Blizzard ne pouvant pas tout faire en même temps. Mais, en réalité, la situation est bien plus alarmante qu’il n’y parait. Sur les forums officiels, Jeff Kaplan, directeur d’Overwatch, s’est inquiété de certaines pratiques allant jusqu’au harcèlement, empêchant les employés de Blizzard de s’exprimer publiquement comme ils le voudraient.

Blizzard est inquiet

Jeff Kaplan n’est pas monté au créneau de lui-même. Il répondait simplement dans un sujet qui s’est transformé en bureau des plaintes face au supposé laxisme de Blizzard Entertainment vis-à-vis des mises à jours d’Overwatch. Un brin défaitiste, il évoque un «  combat perdu d’avance  », prenant la défense de son équipe devenue muette à cause d’attaques pouvant devenir personnelles, jusqu’à tomber dans le harcèlement. Autrement dit, les fameuses «  mauvaises personnes   » qui pourrissent les serveurs d’Overwatch pullulent aussi dans les forums et semblent décourager Blizzard en ajoutant des soucis hors jeux vidéo qui n’ont pas lieu d’être.

«  Si vous me permettez de parler en toute transparence, eh bien c’est effrayant. D’une manière générale, la communauté est incroyable à nos yeux. Mais il y a certaines mauvaises personnes qui rôdent. Tous nos développeurs sont libres de poster ce qu’ils veulent sur les forums. Mais peu d’entre eux le font car c’est très intimidant ou cela demande trop de temps (…). Aussi, parce que nous sommes ouverts et que nous ne nous cachons pas derrière un pseudo (ce que vous avez le luxe de faire), nous sommes parfois attaqués et menacés à titre personnel   » confie Jeff Kaplan, ajoutant, «  Je ne crois pas que ça soit un endroit sain pour que des personnes créatives puissent s’exprimer ouvertement   ». La communication est-elle rompue ?

Pour sûr, Blizzard Entertainment est en train d’être confronté au revers de la médaille. Avoir du succès, c’est bien, mais il vient avec son lot de soucis. Plus de personnes concernées, cela induit plus de risques de faire face à des comportements et des individus toxiques. Peut-être que le staff derrière Overwatch n’y était pas préparé.

Partager sur les réseaux sociaux