Nintendo a ajouté un niveau de sécurité quand on s'authentifie sur son compte. Une manière de rassurer les utilisateurs.

Nintendo s’est dit qu’il serait judicieux d’ajouter un niveau de sécurité à son processus d’identification. Un moyen idéal pour rassurer les utilisateurs quand ils se connectent à leur compte sur un appareil compatible (comme la Switch par exemple), sachant que Sony a implémenté la fonctionnalité l’année dernière dans ses consoles et que Microsoft et Valve l’utilisent déjà depuis un petit moment (par adresse mail, application et/ou SMS). Avec l’authentification à deux facteurs, le risque de piratage est moindre (mais pas nécessairement nul, il faut en être conscient).

Nintendo vous protège mieux

Pour configurer l’authentification à deux facteurs, rien de plus simple : il suffit de se rendre sur la page web correspondant à son compte Nintendo, d’activer la fonctionnalité et de se laisser guider. Le constructeur vérifie d’abord si vous êtes bien titulaire dudit compte via un mail de confirmation puis il est demandé de télécharger l’application Google Authenticator sur votre appareil mobile Android ou iOS (smartphone ou tablette). Un scan d’un QR code fourni plus tard et le tour est joué.

La prochaine fois que vous allumerez votre Nintendo Switch, on vous demandera de vous identifier à nouveau et de confirmer via Google Authenticator, logiciel très utilisé et « standard » qui génère une suite de six chiffres aléatoires à intervalle régulier (correspondant à un code à usage unique). À chaque nouvelle identification (ce qui vaut aussi pour la page web), vous serez obligé de les rentrer.

Bien évidemment, cette option ainsi proposée par Nintendo n’est pas une obligation et la firme nippone a pensé aux codes de secours en cas de pépin. C’est surtout une façon de mieux protéger son compte et son identifiant qui tend à être de plus en plus proposée par les constructeurs.

Partager sur les réseaux sociaux