Dans un vaste élan de générosité on ne peut plus louable, Bungie a décidé de venir en aide aux victimes de Houston grâce aux contributions des joueurs de Destiny 2.

Le mois d’août s’est terminé dans les larmes pour les habitants de Houston, frappés par le cyclone Harvey. L’ouragan d’une puissance phénoménale a provoqué de lourdes inondations, de gros dégâts et entraîné la mort de plus d’une trentaine de personnes.

Comme souvent après ce genre de catastrophe, un élan de solidarité mondial est né. C’est sans doute ce qui a poussé Bungie à demander aux joueurs de Destiny 2, officiellement lancé aujourd’hui, de contribuer eux-aussi à l’effort collectif pour venir en aide aux victimes.

<3

L’initiative de Bungie est d’autant plus louable que le studio est actuellement en plein rush avec la sortie du titre, et les enjeux qu’elle implique. En guise de contribution, on peut donc acheter un pin’s sur le Bungie Store, moyennant 14,99 $.

Il prend la forme de trois cœurs réunis pour réchauffer ceux des sinistrés. Il est assorti d’un code qui sert à récupérer un emblème en jeu pour afficher son soutien sur les serveurs.

Sans surprise, tous les bénéfices iront à l’association Direct Relief. Si les 15 000 premiers pin’s sont en train d’être envoyés, les commandes d’après partiront en octobre. Mais l’objet n’est pas très important, au final.

«  Il y a d’autres moyens d’être impliqué. Même si un pin’s ou un emblème n’est pas votre truc, nous vous demandons d’aider ceux qui ont été impactés par la tempête Harvey comme vous l’entendez. Soyez investi. Donnez à l’œuvre de charité de votre choix. Aidez à la diffusion du message et soutenez ceux qui aident  » implore Bungie.

Ce n’est pas la première fois que le studio fait appel à la générosité de ses joueurs. En 2015, après le tremblement de terre survenu au Népal, il avait vendu un T-shirt spécial, un revêtement (pour changer la couleur de son équipement) et une emblème. Son geste aux couleurs du premier Destiny avait permis de récolter plus d’un million de dollars.

Partager sur les réseaux sociaux