Après 10 ans de live avec des produits musicaux ultra commerciaux, Apple abandonne son festival gratuit.

Initié en 2007, l’iTunes (puis Apple Music) Festival réunissait chaque mois de septembre des artistes célèbres pour une séquence promo rarement raffinée. Au départ, le festival servait autant à communiquer sur la boutique en ligne de la marque qu’à lancer des gros disques, son principal avantage étant qu’il était gratuit pour les participants.

Mais voilà, c’est fini… du moins selon le Music Business Worldwide. Une page qui se tourne pour la firme de Cupertino qui n’abandonne toutefois pas l’idée de continuer les événements musicaux grand public pour ses abonnés Apple Music.

Probablement à la manière de Tidal et Spotify, le géant souhaiterait multiplier les happenings autour des artistes de sa plateforme afin de produire du contenu exclusif. On pense à l’intense production de Beats One — notamment les Blonded de Frank Ocean ou encore le douteux Carpool Karaoke — mais également des documentaires.

Dans tous les cas, les mélomanes ne regretteront pas ce festival aux programmations ultra-mainstream. L’an passé, nous y trouvions Britney Spears, Elton John ou encore Michael Bublé : pas vraiment une célébration de la diversité musicale.

Partager sur les réseaux sociaux