C'était une volonté posthume de Terry Pratchett : la destruction de ses manuscrits inachevés s'est tenue lors d'une foire, plus de deux ans après sa disparition. Le disque dur qui hébergeait les ébauches de l'écrivain britannique a été passé au rouleau-compresseur, détruisant ainsi définitivement les projets abandonnées et incomplets du romancier.

Non loin de Child Okeford, lors de la Great Dorset Steam Fair, une foire rurale célébrant les machines à vapeur et l’histoire agricole du Royaume-Uni, que devant des spectateurs au rendez-vous, le disque dur de Terry Pratchett a été écrasé par un rouleau compresseur. Conformément à la volonté posthume de l’auteur disparu en mars 2015, l’ensemble de ses manuscrits inachevés a été détruit de manière irréversible.

Véritable attraction de la foire, la destruction de ce disque dur a attiré des lecteurs de l’écrivain anglais, acteur phare d’une fantasy humoristique et littéraire, dont l’univers le plus connu reste celui du Disque-monde. Le support qui contenait des ébauches, des romans oubliés et des oeuvres inachevés s’est retrouvé pulvérisé sous l’immense rouleau à vapeur, privant ses lecteurs de ces travaux que l’écrivain voulait garder secrets.

Destruction posthume

En 2015, quelques mois après la mort de Terry Pratchett, son ami Neil Gaiman, co-auteur du roman De bons présages (1990), avait expliqué le souhait de son ami de voir l’ensemble de son travail inachevé être détruit.

Cette année-là, Terry Pratchett disparaissait à l’âge de 66 ans. L’excentrique écrivain de fantasy pastiche à l’œuvre colossale, composée d’une longue liste de romans de genre mêlant un  humour brillant à un univers fantasy décomplexé, était atteint de la maladie d’Alzheimer. Le romancier avait milité pour le droit au suicide assisté et revendiquait, pour sa disparition, le droit de choisir lui-même tout ce qui toucherait à sa mort, notamment le futur de ses manuscrits inachevés.

Partager sur les réseaux sociaux