Alors que le dernier épisode de la saison 7 de Game of Thrones est attendu ce dimanche sur HBO, le show fait parler de lui de manière originale : un quartier australien, qui arbore des noms de rues en référence à des personnages de la série, a dû changer le nom de celle qui rendait hommage à Cersei et Jamie Lannister.

Game of Thrones déchaîne de nouveau les passions, depuis la diffusion d’une saison 7 qui aura été largement commentée sur les réseaux sociaux. Surtout, le show fait parler de lui par différentes manières, que ce soit la menace de hacker de leaker des épisodes, le fait que son créateur ne le regarde pas ou encore que certaines rues australiennes portent le nom des personnages principaux.

En effet, la ville de Geelong, située au sud-est du pays, a accueilli dans sa banlieue un quartier résidentiel nommé Charlemont Rise. Le promoteur a alors nommé certaines rues selon le nom de lieux ou personnages importants de la série d’HBO : Winterfell Road, Baelish Drive, Stannis Street, Tywin Street ou encore Lannaster Road. Problème : cela n’a pas plus à tous les habitants.

Plan d’une partie de la résidence Charlemont Rise, avec quelques rues hommages à Game of Thrones

Les Lannister ne sont pas les bienvenus en Australie

D’après le responsable du développement urbain de Charlemont Rise, des plaintes de la part d’un domaine voisin ont été formulées, prétextant que le nom  — même s’il joue subtilement avec l’orthographe originale de la famille Lannister  — faisait référence à des personnages pratiquant l’inceste. L’administration publique de la ville a donné raison aux plaintes, en justifiant que « [les noms de rues] ne doivent pas porter préjudice à la préservation des valeurs communautaires.  »

Gary Smith, responsable du projet, rappelle malgré tout que « ce n’est que de la fiction », tout en devant malgré tout renommer la rue en Precinct Rd — en référence au centre commercial vers lequel la route mène. Pas de plainte pour Tywin cependant, qui fait quand même partie de la même famille.

« Nous avons fait tout ce qui était en notre pouvoir, mais le Bureau des Noms de Lieux n’a pas cédé  », explique Smith. Les autres plaintes, de la part des habitants déçus du quartier en question, ont plutôt fait suite au retrait du nom original.

 

Partager sur les réseaux sociaux