Un navire viking retrouvé dans le Mississippi... c'est le drôle d'exemple « historique » cité par le philosophe Michel Onfray dans son dernier ouvrage. Il s'agit pourtant d'une invention du web, typique des fake news, relevée par Les Décodeurs du Monde.

Lorenzo, un internaute lecteur des Décodeurs du Monde, a découvert une drôle d’histoire dans Décadence, le dernier ouvrage du philosophe médiatique Michel Onfray. Alors que le lecteur parcourait les pages de l’essai publié chez Flammarion, il y a trouvé une fake news assez récente, en provenance du web américain, mais qu’il cite comme une vérité historique.

Orné en librairie d’un bandeau rouge un rien tapageur (« de Jésus à Ben Laden, vie et mort de l’Occident  ») le pensum ambitionne, selon les mots de l’auteur, de dresser une « fresque épique de notre civilisation  ». Épiques, les 600 pages de M. Onfray ? Peut-être, mais elles abritent manifestement au moins une grave erreur.

Courageux, le philosophe entendait en effet mettre fin à une idée bien connue : il affirme que « Christophe Colomb n’aurait pas découvert l’Amérique  » car les vikings auraient mis les pieds sur la terre nouvelle avant l’explorateur.

Dans une démarche un peu légère, l’homme des médias a malheureusement oublié la source de cette découverte pourtant majeure — si elle existait. Voici ce qu’écrit M. Onfray : « Un knarr, un navire de guerre de 16 mètres de long, a été découvert à Memphis (Missouri) près du confluent des rivières Wolf et du Mississippi. La datation au carbone 14 donne une fourchette entre 950 et 1050. L’Amérique a été découverte par les Vikings fin du Xe, début du XIe siècle, autrement dit : cinq siècles avant Christophe Colomb.  »

Réplique de Knarr, Wikimedia

Des actualités en lesquelles vous ne pouvez pas croire

La réalité est cruelle pour M. Onfray, comme le soulignent les Décodeurs : la prétendue arrivée des vikings en Amérique est une nouvelle satirique publiée par World News Daily Reportor malgré le mantra de cette rédaction pure player, « Des actualités que vous pouvez croire ! », c’est un site bourré d’articles faux, pour certains satiriques (« Des tests d’ADN prouvent qu’un postier a eu plus de 1 300 enfants illégitimes »).

La description faite par le site parodique d’un drakkar trouvé près du Mississippi ressemble par ailleurs beaucoup à celle donnée par M. Onfray. À l’évidence, le philosophe a pris la satire pour une vérité.

Adrien Sénécat, journaliste aux Décodeurs, se souvient d’un détail encore plus savoureux : la satire avait été reprise à l’épique par les pontes français de la désinformation, Fdesouche, contre-info, et islamisme.fr.

Au Canada, en Terre-Neuve, des historiens disputent — sources et preuves à l’appui — l’existence de probables sites vikings, mais ils sont bien loin des rives du Mississippi…

L’appétit de M. Onfray pour la destruction des idoles, voire ses textes autour du livre de Nietzsche, semble le conduire à assener des vérités de manière un peu rapide. De là à dire que son pensum manque de rigueur et se vautre dans une pensée intuitive et provocante… Il n’y qu’un pas qu’on vous laissera franchir.

Partager sur les réseaux sociaux