Découvrez chaque semaine un jeu de société que nous avons sélectionné pour vous (avec amour et passion). Cette semaine, c'est Sherlock 13 qui est à l'honneur.

Londres, époque victorienne. Cette nuit, un crime a été commis. Treize personnes sont suspectées, mais une seule est coupable. À vous de la démasquer.

Treize suspects, donc treize cartes, distribuées équitablement entre les joueurs. La dernière est laissée face cachée au centre de la table : c’est le coupable.

Chaque joueur dispose d’une feuille d’enquête, cachée par un petit paravent, sur laquelle noter l’avancement de son investigation.

Les cartes fournissent des indices, sous forme de symboles (ampoule, pipe, livre, etc.) qui, mis bout à bout, permettent d’innocenter au fur et à mesure certains suspects.

Sherlock 13

À tour de rôle, chaque joueur pose une question. Soit il demande aux autres joueurs s’ils possèdent un des symboles en particulier (« Qui a des livres ? »). Soit il demande expressément à un seul joueur combien de fois un symbole précis apparait sur ses cartes (« Combien as-tu de livres ? »).

Bien entendu, les réponses étant publiques, tout le monde en profite et avance dans son enquête. Chacun prend des notes sur sa feuille d’enquête. Petit à petit, les indices permettent d’innocenter certains personnages et les coupables potentiels se restreignent.

Enfin, un joueur peut, au lieu de poser une question, accuser le suspect qu’il pense être coupable. Mais gare à l’élimination en cas d’erreur.

La partie se termine lors d’une accusation réussie, ou si tous les joueurs — sauf un — ratent leur accusation.

Pourquoi c’est bien

Sherlock 13 est un jeu de déduction simple mais malin. Et rapide. Parfois trop même, en fonction de la répartition des indices. Mais comme on s’arrête rarement après une seule partie, on oublie vite ces enquêtes un peu frustrantes.

Les règles d’une extrême simplicité en font un jeu très accessible, auquel tout le monde peut jouer, même s’il faut se creuser la tête pour analyser les réponses des autres et trouver les bonnes questions à poser.

Sherlock 13 est un jeu de déduction simple mais malin, auquel tout le monde peut jouer

Il est en outre très dynamique, sans aucun temps mort, puisque tout le monde doit constamment être attentif aux questions et aux réponses des autres.

Les tentatives de bluff sont possibles, en posant une question dont vous connaissez déjà la réponse, pour semer le doute dans l’esprit de vos adversaires. Mais attention à ne pas perdre un tour et prendre du retard.

Sherlock 13

 

On peut le rapprocher du vénérable Cluedo, sans sa fastidieuse phase de déplacement et en beaucoup plus rapide. Ou de Mastermind, en plus simple et jouable jusqu’à quatre joueurs.

Bref, si vous cherchez un jeu d’enquête et de déduction simple et malin, Sherlock 13 est le candidat idéal. De plus, ses parties rapides et son matériel réduit en font le jeu parfait à glisser dans la valise de vos vacances.

  • Sherlock 13 est un jeu de Hope S. Hwang
  • Illustré par Vincent Dutrait
  • Édité par Letheia
  • Pour 2 à 4 joueurs à partir de 10 ans
  • Pour des parties d’environ 15 minutes
  • Au prix de 12,90 € chez Philibert

Les liens de cet article sont affiliés : si vous trouvez votre bonheur grâce à nous, nous touchons une petite commission. On vous explique tout ici.

Partager sur les réseaux sociaux